Maroc: les personnes refusant le vaccin seront-elles traînées en justice ?

Après le lancement de la campagne de vaccination au Maroc, plusieurs rumeurs ont circulé selon lesquelles les personnes refusant de se faire vacciner seront traînées en justice et écoperont d’une peine de prison d’un à trois mois, assortie de grosses amendes.

Plusieurs pages sur les réseaux sociaux ont également annoncé qu’un projet de loi serait en cours d’étude afin de sanctionner toute personne s’opposant à la vaccination.

A ce propos, une source de Le Site info a balayé ces rumeurs d’un revers de main, assurant que ces allégations sont totalement fausses. «Aucun projet de loi concernant le refus de vaccination n’est en cours d’étude. Il faut arrêter de croire à ce genre de rumeurs. Toute communication autour de la vaccination se fera via les canaux officiels», a-t-on précisé.

Pour rappel, selon le bilan quotidien de la campagne de vaccination anti-Covid-19, communiqué par le ministère de la Santé, 351723 personnes ont été vaccinées au Maroc à jeudi 4 février à 18h00.

Par ailleurs, que 620 nouveaux cas d’infection au nouveau coronavirus (Covid-19) ont été confirmés au Maroc ces dernières 24 heures, portant à 473.667 le nombre total des cas de contamination au Royaume jusqu’à jeudi à 18h00.

28 nouveaux décès ont été enregistrés durant ces dernières 24 heures, ce qui porte à 8.351 le nombre total de décès dus au virus dans le pays. 742 nouvelles guérisons ont été enregistrées, portant le nombre total des personnes déclarées guéries à 452.522.

N.M.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page