Maroc: les médias officiels soulignent la connivence de l’Algérie avec le Polisario

« La connivence du pouvoir algérien avec les séparatistes du Polisario devient avérée et s’est précisée davantage avec le crash d’un avion de l’armée de l’air algérienne près d’Alger, alors qu’il devait se rendre à Tindouf, dans le sud-ouest du pays », peut-on lire dans un article signé Hamid Aqerrout de l’agence officielle MAP.

Pour argumenter cet état de faits, l’auteur de l’article rappelle que « trente membres des séparatistes du Polisario, dont d’anciens responsables de l’organisation fantoche, se trouvaient à bord de l’appareil qui s’est écrasé dans le périmètre de la base de Boufarik, faisant au moins 257 morts, selon un responsable du Front de Libération Nationale (FLN) au pouvoir et des sources du Polisario. Parmi ces soi-disant responsables figurent Mohamed Laghdaf, alias « Bujumbura », connu pour être l’un « des grands hommes de la sécurité du Polisario » et cheikh Doua Ould Boussif qui a occupé, de son vivant, plusieurs postes clés au sein du front, dont celui de membre de la représentation du Polisario à Alger et de responsable du Croissant Rouge à Alger et à Oran ».

Toujours dans le texte de la MAP, « cet accident a ainsi mis à nu les agissements des généraux algériens et l’implication militaire directe d’Alger dans la formation, l’entraînement et l’approvisionnement des milices du Polisario ».

L’auteur de l’article parle ainsi d’une « nouvelle preuve, qui ne manquera pas de mettre à mal la diplomatie algérienne, sa position officielle » et « les propos qu’Alger a toujours tenus à propos de ce différend artificiel. Le pouvoir algérien ne peut plus indéfiniment continuer à se soustraire de ses « lourdes responsabilités » dans ce conflit entretenu autour de la marocanité du Sahara ».

Et de conclure: « Convaincu des visées hégémoniques de son voisin algérien, le Maroc a de tout temps averti la communauté internationale et l’ONU de l’implication sûre et qui ne souffre d’ailleurs d’aucune équivoque de l’Algérie dans le conflit du Sahara marocain, juste pour contrarier son intégrité territoriale et son développement ».

Par ailleurs, « la connivence entre le Polisario et l’Algérie est connue de tous », a souligné, jeudi, Claude Moniquet, spécialiste des questions sécuritaires dans un autre article relayé par la MAP.

Moniquet a affirmé qu’ « à partir du moment où le régime algérien a accepté qu’un groupe armé qui tente de déstabiliser un pays voisin soit installé sur son territoire, garde les armes et entraîne des militaires, il est évident qu’il y a une collaboration entre les autorités algériennes et le Polisario et que ce dernier n’est clairement qu’un moyen que l’Algérie a trouvé pour maintenir des tensions avec le Maroc parce qu’elle a besoin de ces tensions ».

S.L.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo: Temps froid et pluvieux ce samedi au Maroc

Les prévisions météorologiques pour la journée du samedi 05 décembre 2020, établies par la Direction générale de la météorologie.