Maroc: les médecins menacent de paralyser les hôpitaux

Les médecins du public n’ont reçu aucune réponse suite à leurs revendications. Lassés d’attendre, ils menacent le ministère de la Santé d’entamer une semaine de grève qu’ils ont appelée « la semaine de la colère des médecins ». 

« La semaine de la colère des médecins » se tiendra du 15 au 23 octobre. Durant cette semaine, les centres devraient être totalement paralysés, avec arrêt de tous les examens médicaux.

Les examens médicaux seront donc gelés dans les centres de diagnostic entre le 15 et le 19 octobre courant. Aussi, les certificats médicaux payants ne seront pas délivrés, y compris les certificats pour les permis de conduire, à l’exception des certificats médicaux accompagnant les soins durant la troisième semaine du mois d’octobre courant. Rappelons que les médecins réclament de meilleures conditions de travail de façon générale.

Pour leur part, les médecins du secteur privé avaient également annoncé leur intention de se mettre en grève pendant trois jours répartis sur les trois prochains mois. Ainsi, les cabinets médicaux et les cliniques privées seront fermés les 18 octobre, 22 novembre et 20 décembre.

Cette décision intervient en protestation contre «des conditions inacceptables», selon leurs termes. Ils demandent, entre autres, au ministère de la Santé de revoir le tarif référentiel de la visite médicale, restée inchangée depuis 2006, bien que la loi réglementaire stipule sa révision tous les trois ans. De plus, le citoyen paie 57% des frais de soins sans qu’il se fasse rembourser.

H.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

L’OCK relégué en 2ème division: grande colère à Khouribga

Des supporters de l'Olympique de Khouribga (OCK) ont exprimé leur colère après la défaite, mercredi soir, de leur club face au Raja et sa relégation en 2ème division.