Maroc: les médecins du public entament «la semaine de la colère»

Les médecins du secteur public entament une grève à partir de ce lundi 29 avril et tiennent une manifestation à Rabat.

Des centaines de médecins sont en effet descendus dans la rue pour protester contre la politique de la sourde oreille menée par le ministre de la Santé Anas Doukkali. Le gouvernement néglige, selon eux, leur dossier revendicatif malgré de nombreuses relances qui se sont avérées vaines.

A ce propos, une source du syndicat indépendant des médecins du secteur public a indiqué que la grève entamée aujourd’hui est la première étape du programme de protestation établi il y a quelques semaines. Et d’ajouter que cela fait suite à la série de démissions des médecins qui a eu lieu vendredi dernier dans plusieurs régions du Royaume pour dénoncer leurs conditions déplorables.

Selon la même source, 63 médecins ont démissionné dans la région de l’Oriental, 122 à Béni-Mellal-Khénifra et 125 à Fès-Meknès. Ces médecins s’ajoutent aux 305 autres qui ont démissionné dans le nord, 300 dans la région de Casablanca, 30 à Ouarzazate et 50 à l’Oriental.

Au total, le ministère de la Santé a reçu 995 démissions de médecins exerçant dans différents hôpitaux du Maroc. La même source a d’ailleurs confié que le nombre devrait considérablement grimper dans les prochains jours.

N.M.

 

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Paraguay: les corps de trois Marocains retrouvés dans un container

La police du Paraguay a trouvé vendredi soir sept corps en état de décomposition, dans un container provenant de Serbie, a rapporté l’agence de presse française «AFP».