Maroc: les « hammams » broient du noir

Les propriétaires de « hammams » attendent toujours le feu vert du gouvernement, ainsi que celui de toutes les parties prenantes, concernant une prochaine réouverture.

Les demandes des professionnels du secteur de reprendre les activités des bains maures demeurent encore sans réponse et ce, après plus de deux mois de fermeture.

Dans une déclaration à Le Site info, le président de la Fédération nationale des associations des propriétaires et gérants des hammans traditionnels et douches au Maroc a déploré le silence de l’Exécutif et des autorités compétentes sur le sujet. Surtout, a ajouté Rabie Ouachi, que le secteur compte parmi ceux qui ont le plus pâti des circonstances inhérentes à la pandémie du nouveau coronavirus. Et de préciser que les professionnels sont dans la complète ignorance de la date de la réouverture des hammams et autres douches publiques.

« Nous sommes prêts à rouvrir mais pas avant que le gouvernement ne régularise notre situation. Plusieurs professionnels du secteur, voire tous, se trouvent confrontés à des factures impayées qu’ils ne peuvent honorer », a souligné Ouachi.

Pour rappel, la Fédération nationale des associations des propriétaires et gérants des hammams traditionnels et douches au Maroc a récemment publié un communiqué alertant sur « la crise cardiaque » qui menace le secteur. Et ce, à cause de l’accumulation des factures impayées de loyer, d’eau et d’électricité.

A.T.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page