Maroc: les anti-pass vaccinal descendent dans la rue

De nombreux citoyens dans plusieurs villes du Royaume ont manifesté, dimanche 24 octobre, contre l’obligation, décrétée par le gouvernement Akhannouch, de présenter le pass vaccinal pour accéder aux lieux publics,

Ainsi, à Rabat, Casablanca, Oujda et Agadir, des citoyens ont organisé des manifestations pour dire « non » au pass vaccinal et « non » également à l’obligation de se faire vacciner contre la covid-19 pour des personnes qui ne le sont pas encore ou qui refusent de le faire pour une raison ou pour une autre.

Les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser les manifestants en arguant que ces derniers n’ont pas la déclaration préalable en bonne et due forme, prévue par la loi.

Pour rappel, le gouvernement a décidé d’adopter, à partir de ce jeudi, une nouvelle approche préventive basée sur le “pass vaccinal” en tant que document agréé par les autorités sanitaires et ce, conformément aux dispositions juridiques relatives à la gestion de l’état d’urgence sanitaire.

Ces mesures, précise le communiqué du gouvernement, concernent l’autorisation des personnes à se déplacer entre les préfectures et les provinces, à travers les moyens de transport privés ou publics, à condition de présenter exclusivement le “pass vaccinal”, l’adoption de ce “pass” comme document de voyage à l’étranger et l’annulation de l’autorisation de déplacement délivrée par les autorités locales compétentes.

Les fonctionnaires, les employés et les usagers des administrations sont également tenus de fournir le “pass vaccinal” pour accéder aux administrations publiques, semi-publiques et privées, ajoute la même source, indiquant qu’il est nécessaire de présenter ce “pass” pour accéder aussi aux établissements hôteliers et touristiques, aux restaurants, aux cafés, aux espaces fermés, aux commerces, aux salles de sport et hammams.

L.A.



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page