Maroc: les « adouls » rouvrent leurs bureaux

Après plus d’un mois de fermeture de leurs bureaux, pour cause de mesures d’état d’urgence, les « adouls » marocains seront de nouveau sur la brèche.
Ces auxiliaires des juges, dont les compétences regroupent toutes sortes d’actes légaux, reviennent exercer leur profession, mais à certaines conditions qu’ils devront respecter.

Ainsi, une source proche du Conseil régional des « adouls », près la Cour d’appel de Rabat, a révélé à Le Site info que ledit Conseil s’est réuni via la technique de visioconférence, appelée »Zoomrooms », pour décider la reprise des prestations des adouls, à partir du mercredi 27 mai.

Mais de préciser que cela dépend de chacun des concernés de décider de rouvrir son bureau ou pas. Quant aux adouls qui voudront reprendre l’exercice de leurs fonctions, ils sont assujetis au respect de certaines conditions. Les principales consistent à désinfecter et à stériliser leurs locaux avant de pouvoir accueillir leurs clients. De surcroît, ils seront tenus à revoir à la baisse leurs horaires de travail et à utiliser les réseaux sociaux pour examiner, à distance, les dossiers qui leur seront soumis.

D’autres mesures sont également à prendre, édictées par le Conseil régional des adouls, près la Cour d’appel de Rabat. Elles concernent la réception d’une seule personne à la fois dans leurs bureaux, en lui demandant de baisser son masque de protection pour s’assurer de son identité. Le respect de la distanciation physique devra être également maintenue, à l’instar de toutes les mesures décrétées par les autorités compétences dans l’objectif d’endiguer le risque de transmission du covid-19.

Larbi Alaoui (avec Rim Tbiba)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Région de Safi: une fillette tuée par une balle perdue

C'est un jeu qui a vite viré au drame. Deux enfants s'amusaient avec un fusil de chasse trouvé près de leur domicile dans les environs de Safi, quand une balle est partie.