Maroc: les 48h de prolongation sont une intox

L’information véhiculée par des sites électroniques et sur des réseaux sociaux sur la prolongation de 48h du délai d’interdiction des déplacements de et vers des villes du Royaume est dénuée de tout fondement, a indiqué une source sûre.

L’interdiction est entrée en vigueur dimanche 26 juillet à minuit, comme l’avait annoncé un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur et de la Santé.

Cette décision, qui concerne les villes de Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat et Marrakech, a été prise en raison de la hausse considérable, ces derniers jours, des cas de contamination à la Covid-19 dans plusieurs préfectures et provinces du Royaume.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Tunisie: un reconfinement est-il possible ?

Le Chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechichi, a écarté, lundi, tout scénario de reconfinement à l'heure actuelle, annonçant la mise en place de mesures supplémentaires pour enrayer la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus.