Maroc: le variant Omicron poussera-t-il les « récalcitrants » à se faire vacciner?

La campagne nationale de vaccination contre la covid-19 connaît une certain ralentissement, voire un ralentissement certain, pendant les dernières semaines. Ainsi, les vaccinodromes du Royaume reçoivent beaucoup moins de citoyens désirant bénéficier de l’une ou de l’autre dose du vaccin.

Par conséquent, la crainte de la détection de cas de contamination par le nouveau variant Omicron décidera-t-elle les récalcitrants à se faire vacciner au plus vite? A ce propos, le directeur du laboratoire de virologie à l’Université Hassan II, de Casablanca, membre du Comité technique et scientifique, prévoit une affluence accrue aux centres de vaccination dans les deux prochaines semaines, causée par la crainte de la dangerosité  du nouveau variant du coronavirus.

Dans une déclaration à Le Site info, Pr Moulay Mustapha Ennaji a réitéré que la vaccination reste le seul moyen, pour l’heure, de préserver la santé des citoyens, surtout s’agissant des personnes âgées et de celle souffrant de maladies chroniques, dans l’objectif d’endiguer la propagation de la maladie et d’éviter également le trop plein des salles de réanimation et des soins intensifs.

De son côté Mustapha Baitas, ministre délégué auprès du chef de gouvernement, chargé des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, a également assuré, ce jeudi 2 décembre, que la lutte contre la pandémie de la covid-19 ne peut se faire qu’avec la vaccination et pas autrement.

Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page