Maroc: le gouvernement veut augmenter la taxe sur les cigarettes

Les fumeurs n’ont qu’à bien se tenir. Le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun, a dévoilé, lors d’une conférence de presse tenue ce mardi au siège du ministère à Rabat, les grandes lignes du projet de loi de Finances (PLF) 2019.

Devant un parterre de journalistes, le responsable gouvernemental a indiqué que le PLF 2019 prévoit l’augmentation de la taxe intérieure de consommation (TIC) applicable aux cigarettes.

Et de préciser que le taux minimum de perception devrait passer de 567 à 630 DH/1000 cigarettes, alors que le minimum de pression fiscale passerait de 53,6 à 58%.

A noter que les recettes de la taxe intérieure de consommation sur le tabac (TIC) se sont élevées à 10,48 milliards de DH en 2017 contre 9,86 milliards en 2016, selon l’Administration des Douanes. Avec ces nouvelles mesures, la TIC sur le tabac devra encore progresser l’année prochaine.

Par ailleurs, le PLF 2019, consulté par Le Site Info, indique que le gouvernement a évalué le montant des recettes provenant des charges liées à l’alcool et au vin à 678 millions de dirhams, tandis que celles sur les différents types de bière étaient de l’ordre de 823 millions de dirhams, estimant en, cela relancer le budget de 11 milliards de dirhams.

Quant aux jeux de hasard dans le PLF 2019, il est prévu de tirer de leurs deux comptes spéciaux de la Trésorerie générale, 100 millions de dirhams du premier compte intitulé “Compte spécial pour la loterie” tandis que la Mutuelle des jeux devrait être soulagée de quelque 90 millions de dirhams dans le second.

S.L.

Suggestions d’articles

Compensation: Daoudi fait une mise au point

Lahcen Daoudi, a qualifié les rumeurs d'une réforme du système de compensation et celles de faire cesser le soutien des prix des produits de base, le gaz, la farine et le sucre notamment, d’infondées.