Maroc: la revue de presse de ce lundi 18 janvier

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi :

Le Matin :

• Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale. Le ministre bahreïni des Affaires étrangères, Abdullatif bin Rashid Al-Zayani a réitéré, vendredi, le soutien de son pays à la position du Royaume du Maroc dans la défense de sa souveraineté et de son intégrité territoriale. « Le Royaume du Bahreïn a toujours exprimé sa solidarité avec le Royaume du Maroc frère et a soutenu sa position dans la défense de sa souveraineté, de ses droits, de son intégrité territoriale, de la sécurité de ses citoyens ainsi que de ses intérêts vitaux », a déclaré Al-Zayani à la MAP en marge de sa participation à la « Conférence Ministérielle de Soutien à l’Initiative d’Autonomie sous la Souveraineté du Maroc », organisée par visioconférence à l’invitation du Royaume du Maroc et des États-Unis d’Amérique. L’ouverture d’un consulat du Bahreïn à Laâyoune, sur décision du Roi Hamad Ben Issa Al Khalifa, « représente un exemple concret de la position bahreïnie soutenant le Royaume du Maroc », a-t-il dit, notant qu’il s’agit d' »un pas historique qui confirme le soutien du Bahreïn et sa solidarité avec le Royaume du Maroc frère ».

• Chine-Afrique: Bank Of Africa et CADFund signent une convention de partenariat. Le groupe Bank of Africa (BOA) et le Fonds de développement Chine-Afrique CADFund ont signé en visioconférence, une convention de partenariat visant à cofinancer l’investissement chinois en Afrique. Paraphé par le président de Bank Of Africa, Othman Benjelloun, et le président du CADFund, Song Lei, cet accord vient confirmer le rôle majeur joué par la Banque dans le rapprochement économique entre la Chine et l’Afrique, indique BOA dans un communiqué. « Il s’agit d’une coopération prometteuse visant à cofinancer l’investissement chinois en Afrique, soit par la mise en place de joint-ventures ou par le financement bancaire direct en s’appuyant sur le large réseau africain du Groupe », précise la même source, ajoutant que les deux parties s’engagent à capitaliser sur leur maîtrise respective des marchés chinois et africains pour créer de la valeur à leurs clients et partenaires.

L’Economiste :

• Médicament/système immunitaire : vers le développement d’une industrie locale? Pour les auteurs du rapport de la mission d’information parlementaire consacré au Centre national et aux centre régionaux de transfusion sanguine, « le ministère doit obligatoirement s’approvisionner auprès du Centre national selon les quantités produites et disponibles. Surtout que ces produits correspondent à l’immunité des citoyens marocains avant de recourir à ceux du secteur privé qui importe ces médicaments de l’étranger et qui ne correspondent pas parfois aux exigences immunitaires marocaines ». Il est même conseillé de développer une industrie locale qui permettrait au Centre national d’arriver à une autosuffisance pour les secteurs public et privé mais aussi exporter de grandes quantités vers les marchés extérieurs. Ce qui devra générer au système de transfusion sanguine des ressources financières importantes et réaliser des excédents au lieu de se contenter d’un déficit chronique qui suppose un soutien public chaque année.

• Des pistes pour rendre le poisson moins cher! Quelle recette pour rendre le poisson moins cher au Maroc ? La question a été au centre des débats du dernier conseil d’administration de l’Office national des pêches (ONP). A cet effet, tout un plan d’action devrait être déployé sur l’année en cours. Il cible en priorité l’amélioration de la commercialisation des produits de la pêche maritime. « Il s’agit notamment du renforcement du cadre réglementaire, d’une offre de services à terre, de la restructuration de l’activité du mareyage et de la digitalisation de la criée », est-il précisé dans un communiqué. Pour l’activité du mareyage, chaînon essentiel de la première vente des produits de la mer, l’ONP s’est engagé à accompagner les professionnels dans une démarche d’amélioration du niveau de conformité aux exigences sanitaires. Elle s’articule en particulier sur l’utilisation de la glace, le conditionnement et le transport du poisson et la valorisation des produits de la mer.

Maroc le Jour :

• Réseaux intelligents: bientôt un centre de recherche à Benguérir. La cérémonie de lancement des travaux de construction d’un Centre de recherche dédié aux thématiques des réseaux intelligents a eu lieu à Benguérir, en présence notamment du ministre de l’Energie, des Mines et de l’Environnement, Aziz Rabbah, et de l’Ambassadeur de la République de Corée du sud à Rabat, Seong Deok Yun. Cette future structure est le fruit d’un partenariat entre l’Institut de Recherche en Energie Solaire et Energies Renouvelables (IRESEN) et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) à Benguérir, avec le soutien du ministère et l’appui technique et financier de l’Agence Coréenne de Coopération internationale (KOICA). Hautement technologique, le Centre est unique au niveau continental grâce au couplage de la simulation des réseaux au sein des laboratoires avec les réseaux électriques du village solaire de Benguérir, l’objectif étant de développer des solutions technologiques adaptées aux contextes national et continental afin d’accompagner la stratégie de l’efficacité énergétique et de couvrir toutes les problématiques liées à la ville intelligente et durable de demain, ce qui contribuera à positionner le Maroc comme hub continental de l’innovation dans ces domaines.

• Nador : Enquête judiciaire pour identifier les impliqués dans une tentative de trafic de 2.380 kg de Chira. La Brigade de la police judiciaire relevant du district provincial de Sûreté de Nador a ouvert, vendredi, une enquête sous la supervision du parquet compétent pour identifier les impliqués dans une tentative de trafic de 2 tonnes et 380 Kg de Chira dans des conteneurs métalliques destinés à l’export. Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) indique que les services des Douanes opérant au port de Nador ont saisi la drogue, qui était dissimulée dans des cargaisons de pierres métalliques à l’intérieur de 9 conteneurs destinés à l’export à bord d’une croisière commerciale à destination d’un pays européen. Les recherches et investigations menées par les services de la police judiciaire de Nador, en coordination sur le terrain avec la Gendarmerie royale de Zaïo, ont permis de localiser l’entrepôt où ont été emballées et préparées les cargaisons de drogue, dans la zone rurale « Ouled Settout » précise la DGSN.

Aujourd’hui le Maroc :

• Jeunesses partisanes : jamais sans ma liste nationale ! Les Jeunesses partisanes se mobilisent. Et pour cause, l’un des changements majeurs pour les prochaines élections risque de se traduire par une remise à plat du dispositif de la liste nationale des jeunes. Entrée en vigueur en 2011, il s’agit d’un mécanisme réservant 30 sièges à la Chambre des représentants à des candidats jeunes ou issus de la Jeunesse des partis politiques à condition qu’ils soient âgés de moins de 40 ans. Aujourd’hui, les appels y compris au sein des formations politiques se multiplient pour revoir ce dispositif qui aurait montré ses limites. Pire encore, il est considéré comme une nouvelle forme de rente politique. L’élimination de cette liste ou du moins sa révision en profondeur poussent les Jeunesses partisanes à défendre leur position. A cet effet, ces dernières appellent à une évaluation juste et objective des résultats de l’accès des jeunes au Parlement sur l’efficacité de l’action législative.

• Plus d’un milliard DH pour aménager et élargir les rives de l’Oued Martil. Aider la ville de Tétouan et la plaine de Martil à se prémunir contre tout risque d’inondation, tout en cherchant à insuffler une nouvelle dynamique économique et sociale sur le territoire. C’est l’objectif principal du projet d’aménagement et de l’élargissement des rives de l’Oued Martil et ses affluents sur une longueur de 18,3 km. D’une enveloppe budgétaire globale de plus d’un milliard de dirhams, ce projet est le fruit d’une convention de partenariat, dont les dispositions viennent d’être approuvées lors de la dernière session extraordinaire du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CR-TTA). Cette convention lie la Direction générale des collectivités locales (DGCL) au ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau au CR-TTA et à la Société d’aménagement de la vallée d’Oued Martil (STAVOM).

Al Bayane :

• Grande-Marlaska : L’Espagne et le Maroc « des partenaires fiables depuis bien longtemps ». Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a souligné que son pays et le Maroc sont « des partenaires fiables depuis bien longtemps ». « Les relations avec le Maroc sont stratégiques et de grande importance. Nous sommes des partenaires fiables depuis bien longtemps », a relevé Grande Marlaska dans des déclarations rapportées, jeudi, par des médias locaux. « Nos relations revêtent un intérêt particulier et nous envisageons les sujets communs avec la confiance qui caractérise nos liens bilatéraux », a ajouté le ministre. Dans ce contexte, il a indiqué que la prochaine Réunion de Haut Niveau (RHN) Maroc/Espagne, prévue pour le mois de février, sera tenue sur la base du principe de la « transversalité » et se penchera sur des sujets liés notamment à la politique, à l’industrie, à la politique extérieure, aux infrastructures et à la sécurité.

• La Commission nationale du suivi et de la réforme de l’Éducation tient sa 3è réunion. La Commission nationale du suivi et de l’accompagnement de la réforme du système de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche scientifique a tenu sa 3ème réunion consacrée à l’évaluation de la mise en œuvre des chantiers de réforme lancés en vertu de la loi-cadre 51-17, ainsi qu’à leur suivi et leurs perspectives. Un communiqué du département du chef du gouvernement a indiqué que le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani, qui a présidé cette réunion, a rappelé les étapes franchies par ce chantier national stratégique, depuis le début des travaux de la commission le 25 décembre 2019, et la tenue en juillet dernier de sa deuxième réunion consacrée à la définition des orientations générales de l’action de la commission et des grands chantiers à accompagner jusqu’à la troisième réunion. Cette réunion constitue une étape essentielle dans le processus d’accompagnement et de suivi de la réforme du système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, ajoute la même source.

L’Opinion :

• El Hajeb : une campagne agricole prometteuse à la faveur des dernières pluies. La campagne agricole s’annonce prometteuse au niveau de la province d’El Hajeb, grâce aux dernières précipitations et des chutes de neige qui se sont abattues sur la province. Ces précipitations, qui ont porté le cumul pluviométrique moyen au 14 janvier à 307,89 mm, soit une hausse de plus de 33 pc par rapport à la campagne précédente, ont encouragé les agriculteurs à entamer tôt les travaux du sol pour les céréales et la culture des légumes et des légumineuses. Des efforts qui ont permis d’atteindre des taux satisfaisants en matière de travaux de sol, avec une superficie totale de 92.660 ha, dont 84.660 ha bour et 8.000 ha irrigués, selon des chiffres de la direction régionale de l’agriculture de Fès-Meknès, faisant état de la vente, à la même date, de 9.397 quintaux d’engrais sur les 12.909 qx disponibles au niveau de Sonacos.

• HCP : La demande intérieure attendue en hausse de 5% en 2021. La demande intérieure devrait enregistrer un accroissement de 5% durant cette année, après son recul de 6,7% en 2020, avec une contribution positive de 5,4 points à la croissance économique, prévoit le Haut-Commissariat au Plan (HCP). « La confiance des ménages devrait se rétablir progressivement en 2021, sous l’effet de la reprise prévue de l’activité économique et la maîtrise attendue de la pandémie. La consommation des ménages devrait ainsi s’accroitre de 3,9% en volume, après sa contreperformance enregistrée en 2020, contribuant positivement à la croissance de 2,2 points », souligne le HCP dans le Budget économique prévisionnel (BEP) 2021. La consommation des administrations publiques devrait, pour sa part, s’améliorer de 5,7%, contribuant de 1,3 point à la croissance du PIB, fait savoir la même source. Au total, la consommation finale nationale augmenterait de 4,4%, ramenant sa contribution à la croissance du PIB à 3,4 points au lieu d’une contribution négative de -4,1 points en 2020.

Libération :

• Conférence ministérielle de soutien à l’autonomie: Fort appui à l’initiative marocaine comme seule base pour régler le conflit du Sahara. La majorité des participants à la Conférence Ministérielle de Soutien à l’Initiative d’Autonomie sous la Souveraineté du Maroc, tenue virtuellement vendredi, ont exprimé leur appui fort à l’Initiative marocaine d’autonomie comme seule base pour une solution juste et durable au conflit régional du Sahara. Les participants à cette conférence, organisée à l’invitation du Royaume du Maroc et des Etats Unis d’Amérique, se sont engagés à continuer à plaider en faveur d’une solution se basant uniquement sur l’Initiative marocaine d’Autonomie pour la résolution du conflit du Sahara, selon la Synthèse des Présidents rendue publique à l’issue de la Conférence. Représentant 40 pays dont 27 étaient représentés à un niveau ministériel, les participants ont également salué les projets de développement lancés dans la région, notamment dans le cadre du « Nouveau Modèle de Développement des Provinces du Sud ».

• Sahara : la Guinée Équatoriale réitère son soutien à l’initiative d’autonomie. La République de Guinée Équatoriale a réitéré son soutien à l’initiative d’autonomie comme « seule voie sérieuse et crédible » pour parvenir à une solution pacifique et durable au différend sur le Sahara marocain. « Nous soutenons le statut d’autonomie dans la région du Sahara comme seule voie sérieuse et crédible pour parvenir à une solution pacifique et durable du différend sur le Sahara marocain », a affirmé le ministre équato-guinéen des Affaires étrangères, Simeón Oyono Esono Angue, lors de sa participation vendredi à la Conférence ministérielle de soutien à l’initiative d’autonomie sous la souveraineté du Maroc, tenue virtuellement. « La République de Guinée Équatoriale a toujours soutenu et continuera de soutenir l’intégrité territoriale du Maroc », a-t-il souligné, rappelant dans ce sens l’ouverture récemment par son pays d’un Consulat Général à Dakhla.

Akhbar Al Yaoum :

• L’arrivée du vaccin reportée sine die. Bien que Khalid Aït Taleb table sur une immunité collective d’ici mai, une source au ministère de la Santé souligne que l’arrivée du vaccin est tributaire des promulgations et de l’opération de production qui bloque depuis des mois. La même source ajoute que le ministère a mis en place, durant les derniers mois, une stratégie à même de garantir la vaccination de tous les Marocains si tout se passe comme prévu concernant l’arrivée des vaccins. De son côté, le Professeur Said Afif, membre du comité scientifique et technique a relevé qu’on ne connaît la date de l’arrivée du vaccin, faisant savoir qu’il était prévu de le recevoir le 16 janvier, avant qu’un problème de programmation du vol qui devait acheminer les doses ne cause le report de l’opération.

• Maroc: Le déficit budgétaire prévue à 6,4% en 2021 . Le déficit budgétaire devrait se situer à 6,4% du produit intérieur brut (PIB) au titre de l’année 2021, prévoit le Haut-Commissariat au Plan (HCP). « En tenant compte des dépenses d’investissements qui représenteraient 6% du PIB en 2021, le déficit budgétaire devrait connaître un allégement de près d’un point pour atteindre 6,4% du PIB, après 7,4% estimé pour l’année 2020 », indique le HCP dans le Budget économique prévisionnel (BEP) 2021. Ce Budget fait également ressortir que l’année 2021 devrait être marquée par un retour progressif des recettes fiscales, tenant compte de l’amélioration attendue de l’activité économique et des différentes composantes de la demande.

Al Massae :

• Collectivités: Une nouvelle circulaire pour plus de rationalisation des dépenses . Le ministère de l’Intérieur a adressé aux Walis, gouverneurs et présidents de Conseils communaux, une circulaire dans laquelle elle réitère les injonctions précédentes relatives à la rationalisation des dépenses. Appelant les responsables locaux à prioriser les projets vitaux, le ministère a annoncé l’annulation des parts de budgets de certains projets qui n’ont pas été réalisés. Le document, signé par le ministre Abdelouafi Laftit, fait référence aux répercussions de la pandémie de Covid-19 et les prévisions du PLF 2021, qui prévoit un recul des recettes de la TVA de 8% par rapport à 2020. Laftit n’a pas manqué de rappeler que toutes les orientations incluses dans la circulaire précédente restent de mise.

• Devises : les réserves du Maroc en baisse. Le remboursement par anticipation au FMI d’une partie des dettes du Maroc a visiblement eu un impact sur les réserves de change. En effet, au titre de la période allant du 07 au 13 janvier 2021, l’encours des avoirs officiels de réserve (AOR) a accusé, d’une semaine à l’autre, une baisse de 3,8% pour s’établir à 308,8 milliards de dirham (MMDH). Cette évolution est liée principalement au remboursement par anticipation d’une partie du tirage sur la Ligne de Précaution et de Liquidité d’un montant de 651 millions de DTS (Droits de Tirage Spéciaux), soit l’équivalent de près 8,4 MMDH.

Al Yaoum Al Maghribi :

• Sahara marocain: M. Bourita appelle l’Europe à s’inscrire dans la « dynamique internationale » . Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a appelé, vendredi, l’Europe à s’inscrire dans la dynamique internationale enclenchée par le large soutien à l’initiative d’autonomie. « L’Europe doit sortir du confort de dire qu’il y a un processus, et nous soutenons ce processus, même si ce processus doit durer encore des décennies », a dit M. Bourita lors d’un point de presse à l’issue de la Conférence ministérielle de soutien à l’initiative d’autonomie sous la souveraineté du Maroc, tenue en visioconférence à l’initiative du Maroc et des Etats-Unis, avec la participation de 40 pays. L’Europe doit s’inscrire dans cette dynamique internationale, a-t-il préconisé, soulignant que « la position américaine doit interpeller l’Europe sur son degré d’engagement, pour que cette direction prise par la communauté internationale, qui est celle d’une solution dans le cadre de l’autonomie sous souveraineté marocaine, soit également celle de l’Europe dans son unanimité ».

• Marine Royale: Mise en échec d’une opération de trafic de chira au large de cap spartel . Deux garde côtes de la Marine Royale en patrouille maritime en Méditerranée ont mis en échec, très tôt dimanche au large de cap spartel, une opération de trafic de chira. Une source militaire précise que les garde-côtes ont procédé à une poursuite d’un go-fast qui tentait de récupérer, depuis une embarcation artisanale, un total de 55 ballots de stupéfiants d’un poids total d’environ deux tonnes. Les personnes arrêtées, au nombre de trois, l’embarcation ainsi que la cargaison de stupéfiants ont été acheminées par les garde-côtes de la Marine Royale vers le port de Tanger-ville et remises aux autorités compétentes pour les procédures judiciaires d’usage, ajoute-t-on de même source.

Assahraa Al Maghribia :

• La reconnaissance US de la marocanité du Sahara consacre le soutien de Washington à l’initiative d’autonomie comme « unique base » pour une solution juste et durable au conflit. La reconnaissance des Etats-Unis de la pleine souveraineté du Maroc sur son Sahara consacre la position de Washington soutenant l’initiative marocaine d’autonomie comme l’unique base pour une solution juste et durable au conflit autour du Sahara, a souligné vendredi le secrétaire d’Etat américain adjoint en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker. Intervenant lors d’une Conférence ministérielle de soutien à l’initiative d’autonomie sous la souveraineté du Maroc, qu’il a co-présidée en visioconférence avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, M. Schenker a rappelé que toutes les administrations américaines, depuis celle du président Bill Clinton, ont exprimé leur soutien à l’initiative marocaine d’autonomie sous souveraineté marocaine, « qui constitue l’option la plus réaliste pour le règlement du conflit du Sahara ».

• 60 MDH pour la mise à niveau urbaine des quartiers sous-équipés de Dakhla. Un montant de 60 MDH a été mobilisé pour la réalisation du programme complémentaire de mise à niveau urbaine des quartiers sous-équipés de Dakhla, a indiqué, vendredi à Dakhla, la ministre de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Nouzha Bouchareb. S’exprimant lors d’une rencontre avec les professionnels sur la relance du secteur de l’urbanisme et de la construction dans la région de Dakhla Oued Eddahab, Mme Bouchareb a souligné que ce programme, qui a débuté en 2018, est en cours de réalisation et les travaux ont atteint une étape avancée. Elle a également noté qu’un montant de 39 MDH a été alloué pour lutter contre l’habitat insalubre à Dakhla, dans le cadre d’une convention relative à la mise à niveau urbaine de Dakhla et les centres émergents dans la province d’Oued Eddahab.

Al Ahdath Al Maghribia :

• « NARSA KHADAMAT »: Vers la réduction des délais proposés pour la prise des rendez-vous. L’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA) a affirmé, vendredi, qu’elle veillera à ce que les rendez-vous ne dépassent pas deux jours à compter de la date de réservation sur la plateforme « NARSA KHADAMAT », à partir de lundi 18 prochain. « Au vu des accumulations positives dans la gestion de la pandémie de Covid-19 au Royaume et dans le but de réduire les délais de certaines opérations, notamment le dépôt des dossiers de renouvellement de permis de conduire et de mutation de propriété des véhicules au niveau de tous les services territoriaux de l’Agence (centres d’immatriculation), et de permettre aux usagers d’obtenir des récépissés de dépôt de leurs dossiers et l’utilisation de leurs véhicules, l’Agence veillera à ce que les rendez-vous ne dépassent pas deux jours à compter de la date de réservation sur la plateforme dédiée à cet effet, à partir du lundi 18 janvier 2021 », indique un communiqué de la NARSA.

• Dakhla : Signature de deux conventions portant sur l’élaboration de la charte architecturale et la promotion de l’éco-cité de Dakhla. Deux conventions portant sur l’élaboration de la charte architecturale et la promotion de l’éco-cité de Dakhla ont été signées, vendredi à Dakhla, lors d’une rencontre de communication avec les professionnels du secteur sur le plan de relance du secteur de l’urbanisme et de la construction dans la région de Dakhla-Oued Eddahab. Ces deux conventions ont été signées par la ministre de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Nouzha Bouchareb, le directeur de l’Agence urbaine de Dakhla-Oued Eddahab, Moulay Mhamed Hammou, le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, et le président de la commune de Dakhla, Sidi Salouh Joumani. Ainsi, la première convention porte sur l’élaboration d’une charte architecturale de Dakhla, à travers la mise en œuvre des études urbanistiques et architecturales, en vue d’une meilleure gestion de l’espace urbain et de sa qualité paysagère.

Al Alam :

• Shama, le premier robot humanoïde marocain. L’entreprise américaine FotaHub Inc. a décidé d’investir dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain baptisé « Shama ». Cette entreprise américaine a été attirée par l’expertise marocaine dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA), notamment les travaux qui ont été conduits par Hajar Mousannif, professeure à l’université Cadi Ayyad (UCA) et ses équipes. Dans un premier temps, FotaHub Inc., dont le PDG est d’origine marocaine, mettra à la disposition de la chercheure marocaine et ses équipes un budget de 1.000.000 DH pour accompagner les travaux de développement nécessaires vers une SHAMA 2.0 qui sera connecté, faisant de ce robot la première plateforme collaborative de recherche au sein de l’écosystème universitaire marocain.

• Cheptel national: Situation sanitaire « satisfaisante ». La situation sanitaire du cheptel national est « satisfaisante » dans l’ensemble des régions du Royaume, assure, vendredi, le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. Cette situation est attribuable au suivi sanitaire continu de l’état du cheptel et aux différentes campagnes de vaccinations menées par les services vétérinaires relevant de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) et les vétérinaires sanitaires mandatés, contre les maladies animales contagieuses et celles à incidence économique, ainsi qu’aux efforts déployés par les professionnels du secteur de l’élevage, fait savoir le ministère dans un communiqué. En ce qui concerne l’état des parcours, les dernières précipitations et chutes de neige laissent présager une production fourragère importante qui contribuera à la couverture des besoins du cheptel national, relève la même source.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Omar Hilale : les Souverains du Maroc garants des droits de tous les croyants . L’ambassadeur représentant permanent du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, a souligné que Sa Majesté le Roi Mohammed VI reste fermement attaché à l’héritage de Ses glorieux ancêtres consistant à préserver et promouvoir la coexistence entre musulmans et juifs marocains. Lors d’une interview virtuelle, jeudi soir, sous le thème « Israel and Morocco Reconnect », organisée et animée par le Rabbin Arthur Schneier de la synagogue Park East de New York, M. Hilale a mis en exergue la vision Royale portant sur la préservation de l’héritage et le patrimoine culturel juifs du Maroc, la coexistence naturelle entre musulmans et juifs marocains, ainsi que la vocation distinctive du Royaume en tant que terre de brassage des religions, des cultures, et des peuples. « Cette histoire exceptionnelle de cohabitation est la raison pour laquelle le Maroc abrite la plus grande communauté juive du monde musulman. Elle montre, ainsi, comment les musulmans et les juifs marocains jouissaient d’une paix naturelle, une coexistence harmonieuse qui est historiquement ancrée dans l’ADN et l’identité collective marocaine », a-t-il souligné.

• Céréales d’automne: 4,1 millions de Ha semés au 08 janvier. La superficie semée en céréales d’automne s’est élevée à 4,1 millions Ha au 8 janvier 2021 et devrait atteindre 4,3 millions Ha à la fin de la période des semis, indique, vendredi, le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. Cette superficie est constituée à 44% de blé tendre, 34% d’orge et 22% de blé dur, précise le ministère dans un communiqué, notant que le rythme des emblavements en céréales s’est accéléré pour atteindre 3 millions Ha de semis en un mois suite aux pluies de fin novembre et du mois de décembre, démontrant la rapidité d’intervention grâce à l’amélioration des capacités mécaniques et la modernisation du parc mécanique national. « La mise en place des cultures d’automne a connu une bonne dynamique dès la 3ème décade du mois de novembre 2020, marquée par une prédominance du travail mécanique des sols qui a concerné près de 94% de la superficie travaillée. La superficie totale emblavée à date, toutes cultures annuelles d’automne confondues, totalise 4,76 millions Ha dont 9% en irrigué, dominées par les céréales (86%), les fourrages (10%) et les légumineuses (4%) », fait savoir la même source.

Bayane Al Yaoum :

• L’ONEE et la FRDISI s’allient pour la réalisation d’un centre de technologie digitale intelligente. L’Office national de l’Electricité et de l’eau potable (ONEE) et la Fondation de recherche, de développement et d’innovation en sciences et ingénierie (FRDISI) ont signé, vendredi, un protocole d’accord pour la réalisation commune d’un centre de haute technologie en matière de digitalisation et d’intelligence artificielle. Paraphé par le président de la FRDISI, M. André Azoulay, et le directeur général de l’ONEE, M. Abderrahim El Hafidi, ce partenariat entre dans le cadre du renforcement de la recherche scientifique et de l’innovation ainsi que du développement de la formation, indique l’Office dans un communiqué. Implanté dans l’enceinte du Centre des sciences et techniques de l’électricité (CSTE) de l’ONEE à Casablanca, ce centre abritera des plateformes expérimentales qui permettront la réalisation de projets de formation, d’expertise et de recherche et développement traitant de multiples applications d’intelligence artificielle dans des secteurs pointus favorisant le transfert de technologie vers les compétences nationales, fait savoir le communiqué.

• Al Omrane a engagé près de 7 MMDH dans les provinces du Sud. Le Groupe Al Omrane a engagé près de 7 milliards de dirhams (MMDH) depuis le début de son implantation dans les provinces du Sud, a souligné jeudi à Dakhla le président du directoire d’Al Omrane, Badr Kanouni. S’exprimant à l’ouverture des travaux de la 35ème Journée nationale de l’architecte, organisée par le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville et le Conseil national de l’Ordre des architectes, M. Kanouni a indiqué que le Groupe Al Omrane a été chargé de la mise en œuvre de programmes pour l’Etat et les collectivités territoriales, avec un investissement d’environ 7 MMDH. Il a cité le programme relatif aux régions du sud et des projets inscrits dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du sud, en plus d’autres programmes du Groupe.

Rissalat Al Oumma :

• Télémédecine : le gouvernement exige l’autorisation du CNDP. Le gouvernement vient de mettre en place de nouvelles dispositions concernant l’exercice de la télémédecine. En effet, le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi dernier, le projet de décret N° 2.20.675 modifiant et complétant le décret N° 2.18.378 relatif à la télémédecine. Certaines dispositions de ce projet ont été révisées dans le but de modifier la définition de la consultation médicale mentionnée à l’article 1 du décret et les composantes du dossier de demande de licence, en stipulant l’obligation de fournir, pour les demandeurs, une copie de l’autorisation préalable de traitement des données à caractère personnel livrée par la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP).

• Banque mondiale : La reprise de l’économie marocaine sera plus visible en 2021 . La contraction que devrait subir l’économie marocaine en 2020 est la plus importante jamais enregistrée, a indiqué la Banque Mondiale, notant que la reprise en 2021 sera plus visible au Maroc qu’aux pays semblables. Malgré la gravité de la crise, le Maroc est mieux placé que d’autres économies émergentes pour résister à cette tempête grâce à la crédibilité de son cadre macro-budgétaire, à ses tampons extérieurs relativement importants et à son accès aisé aux marchés financiers internationaux, explique la Banque mondiale dans son rapport de suivi de la situation économique du Maroc, intitulé « De la riposte d´urgence à la reprise ».


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page