Maroc: la polémique sur les langues revient au devant de la scène

L’obligation d’utiliser la langue arabe et/ou amazighe par les administrations, les collectivités territoriales, ainsi que de tout service en relevant, revient au devant de la scène.

Dans le cas contraire, les contrevenants sont passibles de sanctions, stipule la proposition de loi déposée par le groupe istiqlalien de l’Unité et de l’égalitarisme auprès de la Chambre des représentants.

Ainsi, l’article 9 de ladite proposition de loi prévoit des sanctions disciplinaires, conformément au statut général de la Fonction publique. Ceci, précise-t-on, dans le cas où le contrevenant exercerait au sein d’une administration publique.

Quant à l’article 10 de la susdite proposition de loi, il stipule que tout autre contrevenant est passible d’une amende allant de 5000 à 20000 DH. Celle-ci peut voir son montant doubler « en cas de récidive », ajoute-t-on.

A rappeler que ces dispositions sont en conformité avec l’article 5 de la Constitution qui désigne l’arabe comme « LA langue officielle » et l’amazigh comme « UNE langue officielle »! Distingo que peu d’observateurs appréhendent et qui « agace » les défenseurs de l’amazigh et de l’amazighité!

De toute façon, la polémique entre l’utilisation de telle ou telle langue et le bannissement, réel ou supposé, de la première langue langue étrangère, en l’occurrence celle de Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, pose moult interrogations.

S’agissant de la langue amazighe, beaucoup de citoyens, dont les concernés par le projet de loi, demeurent méditatifs et sceptiques. Ils disent que si les logos, en-têtes et écriteaux de nos établissements scolaires, nos hôpitaux, nos administrations publiques administrations, etc, sont aussi libellés en tifinagh (alphabet amazigh), l’utilisation officielle de la deuxième langue officielle du Royaume attendra la semaine des quatre jeudis!

Larbi Alaoui (avec Mohamed Fernane)




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page