Maroc-Iran: nouveau coup dur pour le Polisario

Les Etats Unis n’ont pas tardé à réagir à la décision du Maroc de rompre ses relations avec l’Iran à cause du soutien financier et militaire de son allié le mouvement Hezbollah au Polisario.

Selon les sources du quotidien Assabah, le département d’Etat a, en effet, classé le Polisario comme organisation terroriste et dénoncé les plans de la république islamique visant à déstabiliser la région du Maghreb.

Dans un communiqué publié le 8 mars, le département d’Etat a précisé que les Etats-Unis soutiennent leurs alliés contre les ingérences de l’Iran qui «encourage le terrorisme, arme les combattants et cherche à ébranler la stabilité dans la région».

L’expert américain dans les affaires du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord Joe Grieboski avait déclaré à la MAP que la décision du Maroc de rompre ses relations avec l’Iran à cause de la «connivence avérée» et du soutien militaire de son allié le mouvement Hezbollah au Polisario est «judicieuse et appropriée».

Il a précisé que l’Iran est de plus en plus isolé sur la scène internationale à cause de ses activités hostiles au Moyen-Orient et en Afrique.

En parallèle, l’expert a ajouté que le Polisario est un mouvement terroriste qui a déjà été de connivence avec Al Qaeda dans le Maghreb Islamique, soulignant que cette collusion actuelle avec le Hezbollah démontre que le front est totalement perdu.

Rappelons que le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Nacer Bourita avait noté que le Maroc «dispose de preuves irréfutables, de noms identifiés et de faits précis qui corroborent cette connivence entre le Polisario et le Hezbollah contre les intérêts du Royaume».

Noura Mounib


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page