Maroc: des subsahariens arrêtés pour séquestration et demande de rançon

La police d’Oujda a procédé, jeudi soir, à l’arrestation de 8 ressortissants subsahariens pour leurs liens présumés avec un réseau criminel actif dans la traite d’êtres humains, l’organisation d’immigration clandestine, la séquestration et la demande de rançon, indique la DGSN. 

Les services de sûreté avaient reçu deux plaintes. La première présentée par un Gambien résidant légalement au Maroc, qui a affirmé avoir reçu un appel téléphonique de la part de l’un de ses concitoyens lui demandant une somme d’argent en devise européenne pour qu’il puisse la remettre aux individus qui le séquestrent en vue de sa libération, explique la DGSN. La deuxième plainte a été faite par un autre citoyen gambien qui a assuré avoir été séquestré avant d’être libéré après paiement d’une rançon.

Les investigations ont permis de localiser de le lieu de séquestration, une maison de deux étages située dans un quartier résidentiel, et l’arrestation de 8 suspects de nationalités ivoirienne, sénégalaise et malienne, relève le communiqué, notant que 16 Subsahariens étaient séquestrés dans ce logement.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les mis en cause offraient leurs services en matière d’immigration clandestine aux victimes avant de procéder à leur séquestration dans cette maison et à la demande d’une rançon à leurs familles et à leurs proches via des appels téléphoniques, poursuit le communiqué.

Une enquête judiciaire a été ouverte.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo Maroc: temps assez froid et formations brumeuses ce jeudi

Les prévisions météorologiques pour la journée du jeudi 03 décembre 2020, établies par la Direction générale de la météorologie.