Maroc: des sifflets pour lutter contre le harcèlement de rue

Le mouvement #Masaktach (Je ne me tairai pas) a lancé une initiative pour le moins originale. Dans le cadre de sa nouvelle campagne « Li Dsser Nssefer » (entendez: Je me fais harceler, je siffle), lancée ce samedi à Casablanca, des sifflets ont été distribués à plusieurs femmes afin de lutter contre le harcèlement sexuel dans l’espace public.

Le mouvement anti-harcèlement a ainsi appelé toutes les femmes à se munir de sifflets pour dénoncer les actes de harcèlement auxquels elles peuvent être confrontées.

Rappelons que #Masaktach avait appelé à l’arrêt de la diffusion des chansons de Saad Lamjarred sur les radios marocaines, après sa deuxième affaire.

Pour rappel, en mars dernier, l’Union Féministe Libre (UFL) avait lancé la première application mobile qui permet de dénoncer “toutes les formes de violences basées sur le genre et la sexualité” au Maroc.

Lors d’une conférence de presse tenue à cette occasion, l’association avait présenté les différentes fonctionnalités de cette plateforme baptisée “Manchoufouch”, qui entend lutter contre les violences sexuelles et le harcèlement de rue dans le pays.

Ainsi, grâce à la géolocalisation, l’application permet de localiser avec facilité et exactitude le lieu où l’agression a été commise. Ses utilisatrices, qui peuvent être victimes ou simplement témoins, sont amenées à remplir un formulaire qui comporte leurs informations personnelles, ainsi que celles concernant leur(s) agresseur(s) et les détails de l’agression (lieu, date, le type d’agression…). Elles peuvent ensuite demander l’assistance de l’UFL via le bouton “demander de l’aide”, qui interviendra systématiquement en informant également les autorités compétentes.

S.L.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page