Maroc: de nouveaux radars intelligents bientôt installés sur les routes

Le ministère de l’Equipement, du Transport et de la Logistique s’apprête à généraliser un nouveau système de contrôle des infractions routières et a déjà lancé un appel d’offre pour se procurer le matériel nécessaire. Selon Al Massae, ce dernier se composera de radars intelligents qui détecteront les différentes infractions des conducteurs sur une lancée de 20 km.

Installés dans plusieurs villes du Royaume, ces radars détecteront les excès de vitesse et les autres infractions comme le non-respect du stop, des feux rouges, du panneau interdit, de la ligne continue, l’utilisation du smartphone ou encore le non-port de la ceinture de sécurité. Objectif: coincer les contrevenants dont les infractions n’ont pas été sanctionnées par les agents de la circulation et les obliger à respecter le code de la route.

Le quotidien a également précisé que le ministère installera ces radars dans des points noirs routiers qui connaissent un accroissement des accidents à cause du non-respect des panneaux de signalisation ou de la présence de certains virages dangereux.

Rappelons que les automobilistes contrevenants au Code de la route pourront bientôt payer par carte bancaire leur contravention à l’agent verbalisateur sur place. C’est ce qu’a déclaré, lors d’une séance de questions orales à la Chambre des représentants, Mohamed Najib Boulif, secrétaire d’État chargé des transports au ministère de l’Equipement, des Transports et de la Logistique.

Le secrétaire d’Etat compte équiper la police et la gendarmerie royale de matériel électronique pour le paiement des infractions routières (radars, stop, feu rouge…).

Cette mesure intervient après la controverse qui a été soulevée plus d’une fois, de laisser à la libre appréciation de l’agent verbalisateur (policier ou gendarme) d’accepter ou refuser  le payement par “chèque”. L’obligation de faire payer en espèces, le contrevenant étant plutôt d’usage sur nos routes. A cette question, Boulif a rétorqué que selon l’article du code de la route, “les amendes sont payées en espèces ou par chèque, ainsi que par tout autre moyen d’exécution déterminé par l’administration”. Il a appelé les citoyens à se plaindre en cas de refus de recevoir des chèques.

N.M.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page