Le Maroc dame le pion à l’Algérie au Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine

Fini la politique stérile de la chaise vide de trois longues décennies! Le Royaume est revenu de plain pied dans son élément naturel, le giron africain. Et à peine une année après ce retour triomphal et désiré par la communauté continentale, le Maroc vient d’être élu, vendredi, au Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine.

Cette élection  a eu lieu à la capitale éthiopienne, Addis Abeba, à l’occasion de la 32ème session ordinaire du Conseil exécutif du bloc panafricain. Selon le quotidien Akhbar Al Yaoum, de ce week-end des 27 et 28 janvier, le Royaume était l’unique candidat représentant l’Afrique du Nord  pour le siège occupé auparavant par l’Algérie à laquelle le Maroc a damé le pion, alors que le mandat de  l’Egypte a été prolongé pour une autre année. Belle et cinglante réponse du berger à la bergère!

Le vote, qui s’est déroulé en présence des ministres des Affaires étrangère africains, a été marqué par le changement de position du bloc de pays hostiles à l’élection du Maroc, une année auparavant. Au lieu de voter contre, ces pays se sont abstenus, cette fois-ci. Résultat des courses, 39 voix ont voté pour l’adhésion du Royaume au sein du CPS, alors que 16 abstentions ont été enregistrées.

A noter que le chef de gouvernement, Saâeddine El Othmani, représentera le roi Mohammed VI au 30 ème Sommet des chefs d’Etats  et de gouvernements, dont les travaux auront lieu les 28 et 29 janvier, toujours dans la capitale éthiopienne, Addis Abeba.

Larbi Alaoui

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page