Maroc: alerte à la fuite de capitaux vers l’étranger

Les capitaux marocains prenant la direction des banques étrangères sont encore plus importants que ceux enregistrés l’année dernière. Plus de 190 cas ont été découverts cette année, selon Al Massae.
L’Euro est la plus importante devise saisie, avec l’équivalant de quelque 8 milliards de centimes, précise le journal. La monnaie de l’Union européenne est suivie par le Dollar américain, alors que le Dollar australien (ndlr: précédemment appelé Livre australienne jusqu’en 1966) et d’autres monnaies étrangères complètent la liste. Ce qui en résulte que le montant global des capitaux qui allaient quitter le territoire national dépasse celui saisi l’année précédente et qui était de 5,5 milliards de centimes.
L’aéroport international Mohammed V de Casablanca a la part du lion dans cette saisie de devises étrangères, grâce à la vigilance des douaniers et des policiers et ce, car la majorité des cas y a été enregistrée. Viennent ensuite, le poste-frontière de la ville occupée de Sebta, celui de Béni Ansar, à Nador, ainsi que d’autres postes-frontières du Royaume.
La vigilance des douaniers et des policiers s’est accrue concernant le contrôle de l’argent liquide en possession des voyageurs sur le point de quitter le territoire national. Ceci, sachant que la fuite de capitaux devient compliquée à déceler, vu l’utilisation de billets de 500 euros pour passer entre les mailles du filet.
Des rapports internationaux ont pointé “la faiblesse du contrôle douanier”, surtout concernant la falsification des factures des produits importés et exportés, cause indirecte facilitant la fuite de devises vers l’étranger. Ce fait a été révélé par l’Observatoire citoyen pour la transparence financière internationale (OCTFI) qui a recommandé au gouvernement plus de fermeté de la part des services de douanes et une formation poussée à même de permettre aux douaniers de déceler et de déjouer ainsi toutes les ficelles utilisées dans cette fuite de capitaux qui font perdre des sommes faramineuses au pays.
Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI accorde sa grâce à 262 personnes

A l'occasion de l'anniversaire de la Révolution du roi et du peuple, le roi Mohammed VI, a accordé sa grâce à 262 personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume, annonce le ministère de la Justice dans un communiqué.