Marche de Casablanca: Nabila Mounib fustige Al Adl Wal Ihsane (VIDEO)

La secrétaire générale du PSU (Parti socialiste unifié), Nabila Mounib, n’a pas mâché ses mots au sujet de l’absence du mouvement Al Adl Wal Ihsane de la marche de soutien aux détenus du Hirak qui avait été organisée le 8 juillet dernier à Casablanca.

Dans une déclaration à Le Site info, la femme politique a affirmé que les dirigeants adlistes cherchent à instaurer “une nouvelle tyrannie”, précisant que “la direction choisie par le PSU depuis le début est claire, alors que celle de la jamaâ ne l’est absolument pas”, notamment concernant le régime politique au Maroc.

La coordinatrice nationale de la Fédération de la gauche démocratique a indiqué que le mouvement s’était retiré de la marche de Casablanca dans le but de “rabaisser la gauche”. “Mais nous, nous ne voulons pas nous livrer à un jeu de démonstration de force. Notre passé est connu de tous. Pendant que les gauchistes payaient le prix des années de plomb, ces mouvements islamiques n’existaient pas”, a-t-elle martelé.

Rappelons qu’un dirigeant d’Al Adl Wal Ihsane avait déclaré que les organisateurs de la marche de Casablanca, issus de plusieurs formations politiques de gauche, “voulaient une marche idéologique unicolore qui ne représente pas la diversité de la société marocaine”, dénonçant une initiative qui “divise les sympathisants du Hirak”.

Après la marche de Casablanca, une nouvelle manifestation a eu lieu dimanche 15 juillet dans la capitale, avec la présence d’Al Adl Wal Ihsane. Les militants du PSU n’ont pas manqué d’y participer eux aussi.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Tétouan: une dizaine de prostituées tiennent un sit in

Elles se sont rassemblées devant le tribunal de première instance de la ville et ont appelé à la liberté sexuelle et individuelle.