Manifestation de soutien au conducteur du train de Bouknadel

Une manifestation a eu lieu devant le Tribunal de Première Instance de Salé ce mardi matin et se poursuivait tout au long de l’après-midi en solidarité avec le conducteur du train de Bouknadel, afin d’exiger sa libération “en attendant la révélation de la vérité”.

C’est en tout cas ce que l’on pouvait lire sur les banderoles brandies par les manifestants pour la plupart composés de sa famille (son épouse et enfants) ainsi que de ses proches. Poursuivi pour homicide et blessures involontaires, à la suite de la tragédie ayant entraîné la mort de 7 personnes et 125 autres blessées, il comparaissait ce mardi au Palais de justice de Salé.

La fille du conducteur, Manal, a expliqué dans une déclaration à Le Site info que son père maintenait les déclarations qu’il avait faites au début, selon lesquelles il n’était pas responsable du déraillement. Elle a aussi dit qu’à chaque fois qu’il voyait sa petite famille à l’intérieur de la prison, il pleurait. « Il a perdu tout espoir de sortir de prison ». Elle a en outre indiqué que sa famille organisait cette manifestation pour protester contre le fait qu’il soit jeté en prison et pour qu’il puisse comparaitre à son procès en état de liberté.

Pour rappel, le parquet avait inculpé le conducteur du train des chefs d’accusations d’homicide et de blessures involontaires, des délits dont les peines sont prévues par les articles 432 et 433 du Code pénal, et l’avait déféré en état d’arrestation devant le tribunal de première instance de Salé pour être jugé conformément à la loi.

L’excès de vitesse, qui a atteint 158 km/h sur le lieu du déraillement du train à Bouknadel où la vitesse maximale est limitée à 60 km/h, était la cause de l’accident du train, avait indiqué le procureur du Roi près du tribunal de première instance de Salé.

M.J.K.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page