Mais que se passe-t-il dans un collège de la région de Tata?

Panique au collège Ibn Sina de Akka, province de Tata. Plusieurs cas d’évanouissement ont été enregistrés parmi les collégiennes ces dernières semaines au sein de l’établissement scolaire, provoquant une vive inquiétude chez les parents d’élèves ainsi que le corps enseignant et administratif.

Dans une déclaration à Le Site info, Ahmed Akki, président de l’association des parents d’élèves, a affirmé que le directeur de l’Académie régionale, accompagné du directeur provincial, s’est rendu à l’établissement pour se saisir de l’affaire. Cette mystérieuse vague d’évanouissements précédés de cris et de pleurs ayant persisté pendant plusieurs semaines.

Et d’ajouter qu’une commission médicale composée de cinq médecins de l’hôpital provincial de Tata, a été dépêchée sur les lieux. Celle-ci a confirmé que les collégiennes se portaient bien. L’incident reste donc inexpliqué, même si le responsable de l’Education avait précédemment évoqué la piste de la “malnutrition”.

De son côté, le directeur provincial de l’Education, Abderrahmane Erraji, a déclaré à Le Site info, que la délégation a mis en place, en collaboration avec la délégation de la Santé, un programme de soutien psychologique au profit des collégiennes, faisant au passage le lien entre ce phénomène et “la période d’adolescence que traversent ces jeunes filles”.

Y.K.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19: ce que l’on sait sur l’état de santé des 3 cas infectés à Tata

Les trois cas de la même famille, infectés par le Covid-19 et admis à l'hôpital provincial de Tata, sont dans “un état stable”, tandis que le quatrième patient a été transféré à l’hôpital régional Hassan II d’Agadir, a indiqué la direction provinciale de la santé.