Le maire de Rabat a passé 10 heures à la BNPJ

Lundi, Mohamed Seddiki, président du Conseil de la ville de Rabat, a passé 10 heures à la brigade nationale de la police judiciaire de Casablanca.

Il avait été convoqué pour un interrogatoire, suite à une plainte déposée contre lui par le procureur du roi auprès de la cour d’appel de Rabat.

Lire Aussi : Scandale de la Redal: le maire de Rabat en eaux troubles

Selon Al Akhbar citant une source sécuritaire informée, lors de cet interrogatoire, des membres de la BNPJ (brigade nationale de police judiciaire) ont d’abord commencé par vérifier l’identité de Seddiki. Il leur a par la suite présenté son parcours professionnel, les conditions dans lesquelles il a intégré la société Redal, les années qu’il a passées au sein de cette entreprise et les responsabilités qu’il a assumées en qualité de cadre.

Toujours selon la même source du quotidien, les enquêteurs lui ont présenté le rapport relatif à son affaire. Il contient son curriculum-vitae, toutes les infractions dont on l’accuse et des documents relatifs à son dossier qui feront l’objet également d’une enquête.

Al Akhbar précise que Seddiki est arrivé lundi à 9 heures au siège de la BNPJ, avant de le quitter à 19 heures. Il s’est par la suite rendu au siège du PJD où l’attendaient certains cadres de son parti. Ils ont tenu une réunion au cours de laquelle ils ont exprimé leur solidarité.

N.B.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page