L’UMT dénonce les conditions déplorables des hôpitaux de Rabat

La Fédération Nationale de la Santé a condamné les conditions déplorables des hôpitaux de la capitale. Elle a pointé du doigt plus spécialement l’hôpital Avicenne, considéré comme l’un des plus grands hôpitaux du royaume.

Les membres de la Fédération nationale de la santé accusent l’incompétence des responsables de l’hôpital Avicenne de Rabat, ainsi que ceux du ministère de la santé. Ils mettent en cause les conditions de travail des centaines d’employés qui souffrent chaque jour de la précarité, du manque de matériel et de la désorganisation.

Le syndicat UMT précise, dans son communiqué, qu’il existe une surcharge dans tous les blocs de l’hôpital et que la prise de rendez vous est un vrai chemin de croix pour les citoyens. Chose qui empêche l’hospitalisation immédiate de beaucoup de malades et entrave le bon déroulement des opérations chirurgicales.

Les syndicalistes ont tiré la sonnette d’alarme en ce qui concerne « la mauvaise gestion des ressources humaines » au sein des hôpitaux de Rabat. Selon eux, l’entretien du matériel laisse aussi à désirer surtout au niveau des dispositifs biomédicaux comme le scanner.

Le communiqué de l’UMT cite aussi ce qu’il a qualifié de « chaos non classifié au niveau des urgences au sein de quatre hôpitaux » que sont l’hôpital Avicenne, l’hôpital Arrazi, l’hôpital des spécialités et l’hôpital des enfants.

D’autres failles ont été dénoncées par les syndicalistes, notamment les nombreuses attaques au sein des hôpitaux de la part de tierces personnes, la mauvaise qualité des repas offerts aux employés et aux patients ainsi que la mauvaise hygiène due à la présence des animaux et insectes dans les établissements sanitaires.

A travers le communiqué, les syndicalistes ont exigé du gouvernement de trouver des solutions dans les plus brefs délais, ainsi que de mettre en place un comité ministériel et parlementaire pour ouvrir des enquêtes sur les raisons des failles citées. L’objectif serait éventuellement d’améliorer les conditions des hôpitaux de la capitale, de mettre fin à ces déséquilibres et de punir les responsables de ces dysfonctionnements.

L’UMT a aussi appelé les employés des hôpitaux concernés de tous les blocs et de toutes les spécialités à manifester dans les prochains jours afin de dénoncer toutes les failles qui empêchent le bon déroulement de l’hôpital et qui mettent en péril la santé des citoyens.

S.A

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page