Louardi remet une ancienne proposition polémique sur la table

L’ancien ministre de la Santé, El Houcine Louardi, a réitéré une proposition chère à son son cœur, en demandant aux nouveaux diplômés de la faculté de médecine, de pharmacie et de chirurgie dentaire d’effectuer « un service national sanitaire ».

Louardi, qui intervenait dans une viséoconférence, jeudi, a affirmé que les jeunes médecins doivent travailler pendant une certaine période dans les régions rurales et enclavées éloignées pour redresser les « dysfonctionnements structurels » du secteur.

Cette proposition avait suscité, en 2015, la colère des étudiants de médecine qui avaient pointé du doigt le manque d’équipements pour la pratique de leur métier, outre le salaire auquel cet avant-projet de loi leur donnerait droit et l’exclusion des lauréats des facultés privées de médecine de cette obligation.

Selon Louardi, qui a assumé la fonction de ministre de la Santé de 2012 à 2017, la mise en place de la couverture médicale universelle devrait être préconisée, comme l’une des solutions les plus efficaces aux « dysfonctionnements structurels » dont pâtit le secteur de la santé.

Durant les quinze dernières années, le budget du ministère n’a pas dépassé pas 2% du PIB et il n’est pas normal que l’amélioration du PIB ne se reflète pas sur le secteur de la santé, a encore précisé l’ancien ministre.

Chaque famille doit avoir son propre médecin traitant, a encore revendiqué ce dirigeant du PPS qui a appelé à la réduction des prix des médicaments, l’annulation de l’impôt sur les médicaments et la fabrication locale des médicaments onéreux.

S.H.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19: ce que le ministère de la Santé a préparé pour l’hiver

Une source responsable au ministère de la Santé a annoncé que le département a mis au point une stratégie pour lutter contre la propagation du Coronavirus durant la saison d’hiver.