« L’Maktoub »: Dounia Boutazout s’exprime sur son rôle de « chikha »

La série « l’Maktoub » s’est frayée son chemin en tête du classement des visionnages sur la plateforme Youtube, vue et revue en replay, pour ainsi réconforter la place de choix des séries ramadanesques chez les Marocains.

L’actrice Dounia Boutazout, qui y tient un rôle saisissant, répond aux questions de la MAP sur son personnage emblématique « Halima ».

1. Qui est Halima dans la série « L’Maktoub » ?

Le personnage de Halima que j’interprète est une femme qui pratique professionnellement le chant populaire traditionnel, également appelé « tachiakht ». Son seul et ultime espoir est de voir sa fille unique jouir d’une vie paisible et heureuse, aux côtés d’un époux aisé.

2. Quel est l’événement phare dans la vie de ces deux femmes ?

La vie de ces héroïnes sera bouleversée lors d’une soirée, où le « Maktoub » (le destin) entrera en jeu avec, par la suite, une accumulation d’événements.

3. Quel est le genre de rôles que vous privilégiez interpréter ?

Avant de choisir mes personnages, j’étudie méticuleusement leurs traits de caractère afin de parfaire mon rôle. Je suis une femme cultivée, imprégnée de la culture traditionnelle. J’ai toujours été attirée par des personnages reflétant l’image de la femme marocaine. Pour mes futures interprétations, je choisirai toujours des rôles qui me permettront d’élargir mon public avec pour seule finalité sa satisfaction. Le rôle de Halima a été une concrétisation car j’ai toujours aspiré à interpréter le rôle d’une femme de sa carrure. Loin de son aspect folklorique, la « chikha » est une femme qui cache sa peine pour gratifier son public à travers des chansons puisées dans le patrimoine marocain séculaire. La « chikha » m’a rapproché plus des gens et le prochain rôle sera également une femme populaire mais avec un métier différent.

S.L. (avec MAP)




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page