L’institutrice accusée de meurtre éclate en sanglots et clame son innocence (VIDEO)

L’histoire du décès de la petite Baha a poussé sa maîtresse accusée à tort, de l’avoir brutalisée, à comparaître devant la police et devant le parquet.

Des interrogatoires qui ont eu raison d’elle, puisqu’elle présente des signes d’effondrement psychique. En sanglots, elle affirme à qui veut l’entendre qu’elle n’a jamais puni un élève et ce tout au long de ses 28 ans d’exercice. « Ce sont des anges, comment pourrais-je leur faire du tort, moi qui ai élevé des générations d’enfants? ».

Elle s’appuie sur les témoignages de tous les autres camarades de classe de Hiba, qui l’ont innocentée. Mais, malgré cela, elle a senti que sa vie a été brisée. « Parmi mes élèves, il y a des policiers et des juges, et à la fin de ma carrière j’ai été traînée comme une vulgaire criminelle devant la police et le tribunal », s’exclama-t-elle, dans un cri de dépit.

A rappeler que les résultats de l’autopsie ordonnée par le parquet de Meknès, démontrent sans le moindre doute, que le décès de Baha n’était pas dû à un choc. Cependant, le procureur n’a pas encore publié un communiqué officiel là dessus. M.D.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page