Limogeage du Wali de Tanger-Tétouan-Al Hoceima: fake ou réalité?

Le Wali Yaacoubi discutant avec les manifestants à Al Hoceima (DR)

Certains médias ont vite mordu à l’hameçon et fait circuler une “information” selon laquelle le Wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a été limogé et que le Roi attendait des propositions de la part du ministre de l’Intérieur pour le remplacer.

Ainsi donc, l’Etat aurait cédé aux exigences du meneur du jeu d’Al Hoceima, Nasser Zefzafi. Celui-ci a même martelé que Mohamed Yaâcoubi méritait d’être jeté en prison. Le Wali ne lui a pas répondu, lui qui a vraiment d’autres chats à fouetter et surtout pas de temps à perdre à polémiquer.

“L’Etat est-il si faible qu’il a tenu à accéder au vœu du sieur Zefzafi et de lui offrir un très joli cadeau?”, se sont demandés de nombreux internautes sur les réseaux sociaux.

Des sources bien informées du ministère de l’Intérieur ont qualifié cette “information” de simple tissu de mensonge et assuré que la meilleure réponse à ces rumeurs et à l’intox, c’est la réunion que devait présider le Wali à 15 heures de cet après-midi, consacrée à l’examen de plusieurs dossiers prioritaires. Affaire à suivre.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Algérie: limogeage d’un haut gradé de l’armée

Le général-major Cherif Zerrad, chef du département emploi-préparation de l'état-major de l’Armée algérienne, a été démis de ses fonctions le 12 octobre dernier, selon un décret présidentiel publié ce vendredi au Journal officiel.