Libertés individuelles: Mohamed Fizazi s’en prend à Hajar Raissouni

La journaliste Hajar Raissouni, ainsi que les personnes ayant été condamnées dans  son affaire de « relations hors-mariage et avortement », avait bénéficié de la grâce du roi Mohammed VI.

Après sa sortie de prison , Hajar a changé de  ton concernant les libertés individuelles et déclare, dans une publication sur les réseaux sociaux, son désaccord sur le sujet avec  les idées de son oncle,  le polémique prédicateur, Ahmed Raissouni, président de l’Union mondiale des oulémas musulmans.

Une non moins autre polémique prédicateur salafiste, connu par ses frasques et ses contradictions,  n’a pas digéré la nouvelle vision de la nièce de son « confrère ». Et Mohamed  Fizazi, via sa page officielle, s’en est pris violemment à la jeune journaliste.

« Hajar Raissouni , malheureusement, est pour les libertés individuelles quand il s’agit de relations hors-mariage, d’homosexualité et de lesbianisme, »inna lilliahi wa ilayhi raji3oune »( Nous sommes à Dieu et à Lui Nous retournons) »; s’insurge le vertueux et pieux Fizazi.

Pour rappel, Hajar Raissouni et son fiancé, graciés par le Souverain, ont été relaxés la semaine dernière, après avoir été condamnés respectivement à 1 an de prison ferme.

L.A.

 

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Voici les villes marocaines qui abritent le tiers des réfugiés (ENQUETE)

Cette enquête a ciblé un échantillon de 600 ménages, représentatif des différentes catégories des réfugiés.