Libertés individuelles: Hajar Raissouni réagit aux propos de son oncle (PHOTO)

L’article du président de l’Union mondiale des Oulémas Ahmed Raissouni, dans lequel il pointe les libertés individuelles et qualifie les signataires du manifeste «hors-la-loi» de «femmes sans morale», a fait réagir sa nièce, la journaliste Hajar Raissouni. Cette dernière vient d’être graciée par le roi Mohammed VI après avoir été condamnée à un an de prison ferme pour avortement illégal et relation hors-mariage.

La jeune femme, dont l’affaire avait provoqué un tollé, a exprimé son soutien aux femmes victimes de toute forme de violence.

Sur sa page officielle, Hajar Raissouni a écrit : «Certaines personnes indépendantes ont commis l’erreur de joindre mon nom à celui de mon oncle qui a émis un certain avis sur les libertés individuelles. Tout le monde sait que je ne partage pas cet avis. J’exprime ainsi mon soutien à toute femme victime de toute forme de violence, que ce soit de la part d’Ahmed Raissouni ou d’une autre personne».

Et d’ajouter : «Dr. Ahmed Raissouni est une personnalité puritaine. Ses positions sur les libertés individuelles correspondent à sa pensée et son idéologie. Ce n’est pas parce que j’étais en prison qu’il changera d’avis. Soyez rassurés, mon oncle ne deviendra pas libéral pour mes beaux yeux».

Rappelons qu’Ahmed Raissouni, qui s’était étrangement mué dans le silence quand sa nièce était en cause, s’insurge avec une véhémente et une rare violence contre les signataires du manifeste “Hors-la-loi”.

N’étant pas à une contradiction près, Raissouni avait chaudement félicité les personnes qui avaient défendu sa nièce, Hajar Raissouni. Mais seulement après la grâce royale dont celle-ci avait bénéficié car, pendant toute cette affaire, c’était motus et bouche cousue de la part du président de l’Union mondiale des oulémas musulmans!

“Brandissant des banderoles, elles osent avouer avoir pratiqué le sexe “haram” et l’avortement “haram”. Cependant, selon leur position déplorable, elles n’auront accès ni au sexe halal ni au sexe haram”, prêche-t-il. Ce message est, semble-t-il, adressé à la présidente du Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (MALI), Ibtissam Lachgar. Cette dernière n’a d’ailleurs pas hésité à réagir à la publication d’Ahmed Raissouni.

«Je précise que je suis personnellement attaquée par le bitard de Raïssouni, oncle de Hajar Raïssouni que j’ai soutenue et que je soutiendrai toujours bec et ongles. L’hypocrisie sociale au grand jour. Président de l’Union mondiale des oulémas musulmans, qui dit être en faveur des libertés individuelles», a écrit la militante en reprenant le message de Raissouni.

N.M. et L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

DGSN: les caméras de surveillance mettent un policier dans l’embarras

Le brigadier de police qui travaille au sein de la chambre de sûreté à la préfecture de Tétouan, faisait l'objet d'une plainte pour vol déposée par une des personnes placées en garde à vue.