L’expédition Plastic Odyssey arrive à Tanger pour 3 semaines

En octobre, le navire Plastic Odyssey a pris le départ d’une expédition de 3 ans autour du monde depuis le Port de Marseille. Après plusieurs escales en Méditerranée, au Liban, en Egypte et en Tunisie, le navire de l’expédition Plastic Odyssey et son équipe font escale au Maroc, au port de Tanger Ville, pour la dernière étape de leur mission en Méditerranée.

Au programme de l’expédition, conférence de presse de lancement de l’escale, 2 semaines d’échange avec l’écosystème marocain engagé dans la lutte contre la pollution plastique, déploiement d’une exposition temporaire autour des alternatives à l’usage du plastique, rencontre avec les écoles, visites du navire et de nombreuses actions sur le terrain.

LE PROGRAMME DE L’ESCALE

Cette escale est organisée autour de deux grands axes :

  1. rencontrer et échanger avec des entrepreneurs locaux du recyclage pour développer des solutions durables contre la pollution, en lien avec l’association INJAZ-Al-Maghrib ;
  2. explorer les alternatives pour construire un monde sans plastique et les partager.

Un programme d’accompagnement dédié aux entrepreneurs du recyclage

Du 23 janvier au 3 février, une dizaine d’entrepreneurs pourront participer au programme d’incubation baptisé “Onboard Laboratory” à bord du navire. Mêlant des temps de formation technique dans l’atelier de recyclage embarqué, des études de business models avec l’équipe de Plastic Odyssey et des rencontres avec d’autres acteurs du monde du recyclage marocain, ces deux semaines d’échanges ont pour objectif de booster la mise en place de structures de recyclage au niveau local.

Ce programme de formation est coordonné en partenariat avec l’association INJAZ-Al-Maghrib, qui en fera bénéficier une partie de ses candidats au « Company Program ».

Une exposition à destination du grand public

Le navire transporte d’escale en escale à son bord l’exposition «Les Malles aux Trésors» : une bibliothèque de solutions et d’objets venus du monde entier pour remplacer le plastique.

L’exposition nomade, qui sera installée au Phare du Cap Spartel le temps de l’escale marocaine, est ouverte au public et sera enrichie de nouveaux objets marocains et permettra de faire rayonner les solutions découvertes par l’expédition au fur et à mesure de ses rencontres.

Partage d’expérience dans les classes

La sensibilisation à la pollution plastique étant centrale dans la construction d’un monde plus durable, près de 590 jeunes marocains de tous les âges seront invités à visiter le navire et rencontrer l’équipage. Ils présenteront en retour à l’équipe de l’expédition leurs observations sur la pollution plastique de leur région.

Recherche en sciences sociales

L’équipe de Plastic Odyssey réalise un programme de recherche mondial pour comprendre comment sortir de notre dépendance au plastique. Au Maroc, l’équipe étudiera les cas où une communauté ou un collectif a réussi à réduire son utilisation de plastique pour le remplacer par une alternative. Ces études viendront alimenter un atlas mondial des solutions innovantes de réduction et/ou remplacement de l’usage plastique.

LA SUITE DE L’EXPÉDITION

Après cette escale de 3 semaines à Tanger, le navire Plastic Odyssey se rendra au Sénégal puis en Guinée, au Cap Vert avant de traverser l’Atlantique pour rejoindre l’Amérique du Sud puis l’Asie.

Le bateau sera un ambassadeur de la lutte contre la pollution plastique sur ces continents. L’équipe ira à la rencontre des acteurs qui construisent le monde d’aujourd’hui et de demain, avec pour ambition de créer un réseau mondial de solutions pour endiguer la pollution plastique.

QU’EST-CE QUE PLASTIC ODYSSEY ?

Né en 2016 à l’initiative de Simon BERNARD, Alexandre DECHELOTTE et Bob VRIGNAUD, deux jeunes marins et un ingénieur, tous trois passionnés par les low-tech et la protection de l’environnement, Plastic Odyssey est bâti sur un constat simple : 20 tonnes de plastique se déversent dans l’Océan chaque minute. Une fois en mer, la plupart du plastique n’est plus récupérable. L’action du projet se concentre donc à terre avec deux grands piliers :

Clean up the past : Depuis plus de quatre ans, Plastic Odyssey développe des technologies low-tech et open source afin de transformer les déchets plastiques en ressources et ainsi traiter les déchets déjà produits sur terre, avant qu’ils ne finissent en mer. L’objectif de ces machines est de développer économiquement la filière du traitement des déchets plastiques : créer de l’emploi tout en luttant contre la pollution à la source.

Build the future : Transformer les déchets plastiques en ressources ne suffira pas ! Afin de supprimer la pollution par les plastiques à long terme, Plastic Odyssey travaille sur plusieurs programmes de sensibilisation destinés aux populations les plus touchées par la pollution plastique. L’objectif de ces programmes est de donner accès à tous aux solutions concrètes qui existent pour éviter l’utilisation du plastique.

Visas Schengen: la mise en garde de l’ambassade de France au Maroc (VIDEO)






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page