L’état de Khadija, “la fille aux tatouages”, se détériore

L’affaire a défrayé la chronique en août dernier au Maroc. Khadija Oukarrou, l’adolescente de 17 ans qui a été sauvagement violée il y a environ deux mois par une dizaine d’individus dans la région de Fqih ben Saleh, va très mal.

Dans une déclaration à Le Site Info, son père a indiqué que l’état de santé de sa fille s’est considérablement détérioré, en raison du vieillissement des tatouages qui recouvrent son corps, lui causant de graves infections cutanées.

“Nous sommes allés consulter des médecins spécialistes en détatouage parce qu’elle souffre de grosses douleurs”, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le père de Khadija a affirmé que l’adolescente est actuellement suivie par un psychiatre, après la détérioration de son état psychologique suite à l’horrible expérience qu’elle a vécue.

Rappelons que Linda Paradis, une spécialiste en détatouage avait remis en cause la version de Khadija. “Les tatouages datent d’au moins 3 mois. Ces tatouages ne peuvent pas avoir 8 semaines. Et la jeune fille a beaucoup de cicatrices anciennes. Je doute de la version de Khadija”, avait-t-elle affirmé par téléphone à Le Site info.

S.L.

Suggestions d’articles

CAF: Ahmad Ahmad répond aux graves accusations

Accusé de corruption et de harcèlement sexuel sur des employées de la Confédération africaine de football (CAF) par Amr Fahmy, l'ex-secrétaire général de l'instance, Ahmad Ahmad, est sorti du silence