L’Etat aurait cédé un terrain riche en minerais sans appel d’offre (presse)

©DR
Le monde des affaires est assez opaque et complexe. Surtout lorsqu’il s’agit d’opérations concernant, d’une part de grandes entreprises nationales et d’autre part l’état. 
Le quotidien Al Massae*, dans son édition du 29 mars, rapporte que c’est le cas dans une cession d’une dizaine de kilomètres dans la région de Fès.
D’après le quotidien, “une grande entreprise marocaine aurait acquis ces terrains sans qu’il y ait d’appel d’offre, ni de respect d’aucune règle de concurrence”. Les terrains concernés sont réputés riches en minerais, tels que l’or, l’argent et le fer.
Selon une source qui s’est confiée à Al Massae sous couvert d’anonymat, ces terrains étaient auparavant exploités par des professionnels et des PME locales œuvrant dans le secteur des mines. Ils se retrouvent sans activité après que les autorités aient vendu les terres à un très bas prix à cette grande entité.
“Cette dernière évolue dans plusieurs secteurs tels que la banque, l’agro-alimentaire, la construction, l’agriculture…”, note le quotidien arabophone.
Cette opération est la seconde phase d’une vente de centaines de kilomètres de terrain à la même grande entreprise, toujours d’après cet article.
*Cette information parue dans Al Massae n’engage en rien la rédaction du Site info qui ne fait que rapporter les investigations du quotidien.

Suggestions d’articles

La présidente croate a reçu un message du roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a envoyé un message à la présidente de la République de Croatie, Kolinda Grabar-Kitarovic.