L’Espagne, terre promise pour la communauté gay marocaine

Rejetés par leurs familles et par la société, subissant toutes sortes d’humiliations et d’agressions, plusieurs homosexuels marocains trouvent refuge en Espagne qui leur accorde l’asile.

« Depuis 2013, la seule ville de Melilla a accordé ce statut particulier à 60 Marocains et Marocaines, persécutés au Maroc à cause de leurs penchants sexuels considérés maladifs, contre-nature et déshonorants », ont déclaré les autorités du préside occupé.

Même le législateur s’en est mêlé pour instituer l’article 489 du code pénal qui condamne l’homosexualité et prévoit des peines d’emprisonnement de 6 mois à 3 ans de prison.

Sur les 73 Marocains qui ont demandé l’asile politique au courant de l’année 2016, la plupart ont justifié leur demande pour leur orientation sexuelle. Les Etats-Unis, grand allié du Maroc, notent que la persécution des homosexuels du royaume n’est pas « généralisée » et que les cas connus sont tout simplement considérés comme des actes isolés. Mais le constat reste toujours le même : le nombre d’individus sanctionnés et condamnés pour leur orientation sexuelle reste relativement important.

S.L.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page