Quand l’Espagne empêche le Maroc d’avoir une base américaine

Des sources médiatiques espagnoles ont révélé que Madrid était à l’origine de l’annulation du projet de la création d’une base des Marines américains au Maroc. Explications.

Le quotidien espagnol ABC a souligné que le ministre des affaires étrangères espagnol Jose Manuel Garcia Margallo a convaincu son ancienne homologue américaine Hillary Clinton d’installer la base militaire américaine en Espagne et non au Maroc.

En effet, au courant de l’année 2012, le ministre espagnol a proposé à son homologue américaine d’installer la base militaire dans la province andalouse de Moron de la Frontera située dans la région de Séville. José Manuel Garcia Margallo a avancé que l’Espagne offrait de meilleures conditions aux Marines au niveau de leur déploiement sur le sol espagnol. Condition qui la met en avant par rapport au Maroc.

Ces fuites publiées par le quotidien espagnol démontrent le « visage » compétitif de l’Espagne vis-à-vis du Maroc, surtout au niveau militaire et économique. En effet, le pays voisin ne perd aucune occasion de s’accaparer des marchés offerts au Maroc, surtout quand il s’agit des Américains qui veulent avoir une base militaire dans la Méditerranée.

Actuellement, les Etats-Unis ne se sont toujours pas décidés sur leur choix entre les deux Royaumes pour l’installation de leur base militaire. Il est important de rappeler que Gibraltar est considéré comme l’un des passages maritimes les plus importants au monde, car il permet de raccourcir le trajet d’une période d’un mois en comparaison avec le Canal de Suez. C’est pour cela que l’installation de la base militaire des Marines au Maroc est une réelle compétition pour les voisins espagnols.

M.D.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page