Les Saoudiens s’intéressent aux 20 ans de règne du roi Mohammed VI

©DR

Le journal saoudien Asharq al-Awsat a jeté la lumière sur les réalisations « qualitatives » accomplies par le Maroc dans de nombreux domaines au cours des 20 ans de règne du roi Mohammed VI.

Dans un article publié cette semaine (édition du Caire) sous le titre « Le Maroc … une quiétude dans la création de la force », le quotidien souligne que « depuis l’intronisation de Mohammed VI, plusieurs progrès ont été réalisés avec sérénité au Maroc, pays à la croisée des chemins entre l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient ».

Parmi les réalisations marquantes accomplies par le Royaume durant le règne du roi, l’auteur de l’article cite notamment les grands chantiers d’infrastructures tels Tanger Med, le plus grand port d’Afrique qui dessert 186 ports dans 80 pays, le réseau autoroutier porté à 1800 km, le premier train à grande vitesse d’Afrique et la centrale solaire « Noor ».

Outre ces grands chantiers, ajoute la publication, le Maroc a lancé un projet phare dans le secteur automobile qui est d’ores et déjà devenu le premier secteur en termes d’exportations et table, d’ici 2021, sur une capacité de production d’un million de véhicules.

Le journal revient également sur l’ambitieux projet « Cité Mohammed VI Tanger Tech » lancé en mars 2017 à Tanger, notant que cette future cité industrielle promet d’accueillir plus de 200 entreprises chinoises d’ici 2027.

D’autre part, Asharq al-Awsat s’attarde sur les points saillants du discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la Fête du Trône. Le discours du Trône constitue un bilan profond et transparent des deux décennies de règne du roi Mohammed VI, poursuit le média, ajoutant que « la modernité exprimée par la vision économique et de développement du roi est indissociable de son discours politique ».

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Parlement : un test de dépistage obligatoire pour les élus de la Nation

Il a été été décidé que les élus de la Nation de la Première Chambre du Parlement doivent subir un test de dépistage, datant de moins de 48 heures, avant de pouvoir accéder au sein de l'Hémicycle.