Les raisons qui expliquent la flambée des prix du poisson au Maroc

Depuis le début du mois de ramadan, le prix du poisson au Maroc a grimpé en flèche. Une situation qui a fait sortir la Fédération des chambres des pêches maritimes de son silence. Celle-ci a attribué la hausse des prix, durant le mois sacré, aux pratiques de certains intermédiaires, appelant au passage les autorités publiques à mobiliser les mécanismes de contrôle pour lutter contre la spéculation dans les prix des produits alimentaires de base.

La Fédération a affirmé, dans un communiqué, que « les propriétaires de bateaux de pêche ne sont pas responsables de cette hausse et que les prix sur les marchés de gros du poisson dans les ports de pêche n’ont connu aucune augmentation significative au cours des derniers mois. »

Selon la Fédération, la flambée des prix est principalement due aux intermédiaires du commerce du poisson scrupuleux qui s’adonnent à des pratiques malhonnêtes, en monopolisant ces marchandises et profitant de ces occasions, où la demande est si élevée, pour augmenter le prix aux dépens des consommateurs et des armateurs des bateaux de pêche.

« Les propriétaires de bateaux de pêche sont contraints, par la loi, de vendre leurs produits dans les ports par l’entremise de l’Office national des pêches », a-t-elle précisé, assurant que le prix des sardines varie entre un montant minimal de 3 dirhams et maximal de 8 dirhams, et ce avant et durant le mois sacré ».


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page