Les propos scandaleux d’un gynécologue sur les viols indignent la Toile (VIDEO)

Par Larbi Alaoui

Le viol de la petite Ikram, six printemps à peine, continue de faire les choux gras de la presse marocaine, toutes tendances confondues.

Et voilà qu’un gynécologue-obstétricien y va de son explication farfelue sur ce phénomène condamnable de pédophilie et de viols,actes ignobles et contre nature!

Lors de son intervention subliminale et hautement honteuse, dans une émission de la chaîne Télé Maroc,ce Dr Khalid Fathi a émis des avis saugrenues,indignes d’un praticien supposé ayant prêté le Serment d’Hippocrate.Plus hypocrite que cela et éhonté,tu meurs!

Ce gynécologue a osé, sans « honte, ni pudeur » (en darija, »bla hachma ou bla hya »),proférer des propos scandaleux, prétendant que toute la faute de ces actes de viols et de pédophilie incombe, à… la femme! Et à la femme, seule!

De quoi faire retourner dans leurs tombes tous les morts et de scandaliser tous les vivants!Le triste sire Dr Fathi qui,pour le malheur de la gent féminine, toutes classes et situations familiales confondues, exerce encore à Rabat, au sein de la maternité de l’hôpital Avicenne. Jusqu’à quand, s’interroge la Toile?

Et que pense ce praticien des années du déluge et de l’Arche de Noë?Tout « simplement », et sans vergogne aucune,prétend-il, mque c’est parce que certaines femmes modernes et anticipées préfèrent le célibat au mariage (même forcé?) que les viols existent.

Eh oui! Pour ce triste sire,tout en vociférant comme un aliéné mental à interner d’urgence à l’hôpital psychiatrique « Errazi » de Salé,le viol est inévitable pour cause « d’instinct sexuel »non-assouvi.Ce gynécologue ayant sûrement omis,par inadvertance, médicalement obscurantiste, d’ajouter les adjectifs « bestial et abject » audit instinct qu’il a osé évoquer.

« Si cet instinct est étouffé dans l’oeuf, cela donne lieu au viol », a professé lamentablement et honteusement ce monsieur fait gynécologue.Convoler en (in)justes noces est donc la seule et unique solution pour ces « célibattantes » instruites et jouissant de leur liberté, hautement acquise grâce à nombreux sacrifices et luttes, afin de ne pas âtre violées impunément par le premier venu. Telle est la panacée miraculeuse et salvatrice que prône ce Dr Fathi, sur un plateau de télévision.

Comment a-t-on pu ne pas couper court à de telles déclarations aberrantes et censurer ces délires et élucubrations sexistes et dangereux, se demandent les internautes? Il est aisé de comprendre la grande indignation et la colère légitime exprimées, sur les réseaux sociaux, à l’encontre de ces insanités et de ces horreurs qui ont fait vomir de dégoût plus d’un.

Il est loisible également d’appréhender la réaction véhémente de toutes les femmes, nos mamans, filles, soeurs, cousines, amies et collègues, ayant eu vent de ces calomnies impensables en ce début du XXIème siècle.

Et proférées par qui, s’il vous plait? Non pas par une « fatwa » daechienne ou par un prédicateur illuminé, mais par un pseudo praticien ayant fait de longues études scientifiques à l’une des facultés de médecine du Royaume ou à l’étranger même!

Que dire de plus? Qu’écrire davantage? Tout a été dit, écrit et dénoncé sur les réseaux sociaux! Une seule chose reste à faire et qui incombe aussi bien aux autorités compétentes qu’au Conseil national de l’Ordre des médecins, exigent les internautes.

Sévir sévèrement à l’encontre de ce Dr Khalid Fathi afin qu’il serve d’exemple à ses semblables, médecins, fqihs et autres oiseaux de mauvais augure. Tous ceux qui, comme lui, ne savent pas tourner leurs langues dans leurs bouches nauséabondes sept fois avant de dire des énormités scandaleuses. Incitant ainsi au viol « permis » des représentantes de la gent féminine célibataire, tous âges et situations sociales et professionnelles confondues!

Aux dernières nouvelles, la chaîne Télé Maroc a retiré l’épisode en question, qui date « de plus de six mois », de l’ensemble de ses canaux de diffusion. La chaîne a également tenu à présenter ses excuses aux téléspectateurs, soulignant que les avis de ses invités n’engagent que leurs auteurs.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

La chanteuse Ibtissam Tiskat au cœur d’un scandale

Le frère de la chanteuse marocaine a publié un message sur Facebook, annonçant que la jeune femme et sa mère auraient porté plainte contre lui.