Les pilotes de la RAM « prennent en otage » la compagnie et le Mondial 2026

On est en droit de se demander si les pilotes de la Royal Air Maroc aiment vraiment leur pays… La semaine dernière, surfant sur la vague des revendications sociales, ils ont fait une demande assez inattendue.
Selon un membre de l’Association marocaine des pilotes de ligne, ces derniers demandent des augmentations salariales qui vont jusqu’à 30.000 DHS net chacun par mois. Une demande qui équivaut ni plus ni moins à « prendre en otage la compagnie aérienne », dénonce une source bien informée à la RAM.
D’après une source de Le Site info, la Royal Air Maroc négocie actuellement un contrat programme avec l’Etat de plusieurs milliards de dirhams afin de doubler sa flotte de 60 à 120 avions. « La demande des pilotes va forcément freiner la réalisation de ce contrat qui est censé booster la compagnie à l’horizon 2020 », indique notre source.
Un pilote de la RAM gagne en moyenne 105.000 dirhams net par mois, soit plus de 40 fois le SMIG. Lorsqu’un pilote termine sa formation (qui lui a certes coûté cher), à l’âge de 22 ans, il gagne 55.000 net par mois. Il termine sa carrière à 180.000 net/ mois environ. Soit trois fois le salaire du chef de gouvernement.
Il est vrai qu’un pilote a une lourde responsabilité, mais une telle demande mettrait à mal les finances de la compagnie qui se doit d’évoluer, de renforcer sa flotte et d’améliorer ses offres chaque année. La compagnie a d’ailleurs lancé la commande de huit avions en 2018, dont quatre Dreamliner qui devraient être livrés entre décembre 2018 et mars 2019.

En 2017, la RAM avait fait l’acquisition de trois Dreamliner additionnels. Ce programme de huit avions additionnels, dont quatre appareils 737 Max, s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de développement visant à donner une nouvelle impulsion à la compagnie, après la finalisation, avec succès, du dernier contrat-programme signé entre la RAM et l’Etat (2011-2016) afin de restructurer l’entreprise et la rendre plus saine financièrement.

Si la demande des pilotes est acceptée par la compagnie, cela voudrait dire que la RAM devra débourser environ 500 millions de dirhams net pour la masse salariale de ses pilotes. Un chiffre bien au dessus du chiffre d’affaire de la RAM.
L’association des pilotes réclame une « revalorisation des salaires » qui sera échelonnées jusqu’en 2022. D’ici là, les pilotes promettent à la RAM de ne pas revenir à la charge.
Compte tenu des grands projets comme le Mondial 2026 qui approche à grand pas, les semaines à venir risquent d’être très tendues entre la compagnie et ses pilotes. Ces derniers aiment sans doute leur pays, mais pas à n’importe quel prix.

H.B.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page