Les pièces de rechange: une cause importante des décès sur nos routes

Le secteur automobile connait un laisser-aller considérable concernant les pièces de rechange qui ne sont pas suffisamment contrôlées au Maroc. L’Association Marocaine pour l’Industrie et le Commerce Automobile (AMIC) a rappelé que le nombre de morts était lié à cet état de fait.

D’après l’AMIC, les pièces d’importation ne respectent pas les normes de sécurité imposées et ces produits dangereux pour la vie des conducteurs circulent librement sur le marché. La contrefaçon est expliquée par les « magouilles » exercées par quelques importateurs qui passent le contrôle des douanes marocaines.

D’après Akher Assaa, il existerait également des lobbys qui faciliteraient l’entrée de ces produits importés sur le territoire marocain. « Le consommateur marocain est la principale victime dans cette histoire car il paye, au même prix que l’original, des pièces qui pourraient lui coûter la vie ».

« Nous avons mené des enquêtes en concertation avec l’administration et nous avons procédé à des prélèvements sur le marché des pièces de rechange: plus de deux tiers des produits en vente ne sont pas conformes. En dehors des concessionnaires, la majorité des pièces de rechange n’est pas aux normes », indique Hakim Abdelmoumen, président de l’AMICA à L’Economiste.

L’association affirme que les pièces détachées de mauvaise qualité et qui ne respectent pas les normes de sécurité sont l’une des principales raisons des accidents au Maroc. Chaque année, le Maroc connait plus de 72.000 accidents dont 3.300 personnes décédées et 10.000 blessés.

M.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page