Les pharmacies de Casablanca en grève, ce qu’il faut savoir

Les pharmaciens avaient annoncé leur grève il y a un mois. Et c’est ce mardi 7 mars, qu’ils exécutent leur mot d’ordre de débrayage pour une journée. Mais ce ne sont que les officines affiliées à la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc (FNSPM), qui sont concernées par cette grève. Les autres pharmaciens, adhérents au syndicat libre des pharmaciens de la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc (CSPM), ne suivent pas ce mouvement de contestation.

Réunissant 300 pharmaciens, sur les 1200 opérant à Casablanca, le syndicat libre exprime ses divergences avec les initiateurs de la grève et dit ne pas avoir été invité à coordonner les actions relevant du secteur.

De son côté, la FNSPM a mobilisé ses troupes autour de cinq problèmes majeurs: l’impunité face à la violation de certaines pharmacies des horaires d’ouverture, le non respect du calendrier des gardes, l’assainissement du secteur, les risques de faillite de plusieurs pharmaciens, la non exécution par le secrétariat général du gouvernement et le ministère de la santé des sanctions prises à l’encontre de certains pharmaciens.

.E.F

 

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page