Les parents de Nasser Zefzafi à l’Assemblée nationale française

Mustapha El Khalfi, ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, a refusé de commenter l’invitation demain vendredi 14 septembre du père et de la mère de leader du Hirak Nasser Zafzafi à l’Assemblée nationale française.

C’est par Mathilde Panot, une députée trentenaire du parti de l’opposition de La France Insoumise (LFI) et son suppléant Mourad Taghzout, un Franco-Algérien, que l’initiative qui permettra aux parents de Zefzafi de s’exprimer devant les parlementaires français sur les événements d’Al Hoceima et de soulever les problèmes des détenus, est arrivée.

Cette immixtion que d’aucuns considèrent comme intervention inappropriée à propos du parti de Jean-Luc Mélenchon dans les affaires du Royaume a fâché, d’autant plus que le patron du LFI, natif de Tanger, avait accumulé un capital sympathie non négligeable auprès des citoyens marocains, qu’aujourd’hui il dilapide.

S.L.

Suggestions d’articles

El Mortada Iamrachen: ce qu’a décidé la justice

Il est accusé d’«incitation et apologie d’une organisation terroriste».