Les mairies du PJD dans le collimateur de Laftit

Des auditeurs de l’inspection générale du ministère de l’intérieur ont été dépêchés vers les mairies des grandes villes du Maroc présidées par des élus PJD en vue d’enquêter en profondeur sur des dysfonctionnements en matière de gestion financière et d’octroi de marchés dans des circonstances douteuses.

Pour les responsables du ministère, c’est une opération routinière qui s’effectue deux ans après les élections communales. Un délai raisonnable pour définir la nature de la gestion et pour contrôler à postériori toutes les transactions conclues dans un souci de préservation de l’argent public.

Des observateurs n’ont pas manqué de relever que cette action de contrôle s’inscrit dans la continuité de la vision du ministre de l’intérieur, qui était alors wali de la région de Rabat-Salé-Zaers -Zemmour et dont les relations avec le maire Mohamed Seddiki de Rabat n’étaient pas au beau fixe. D’aucuns disaient que Laftit ciblait sciemment le maire en lui bloquant les budgets au point qu’il a été considéré comme l’ennemi numéro 1 de la direction du PJD.

A noter que le ministère a effectué en 2017, 12 missions d’inspection des Régions en collaboration avec l’Inspection générale des Finance (IGF), 37 missions d’audit qui ont concerné les conseils préfectoraux et provinciaux, ainsi que 30 missions thématiques.

N.A.F.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page