Les graves accusations à l’encontre de Nasser Zefzafi persistent

Les soupçons de collusion avec des milieux hostiles à l’étranger qui pesaient sur Zefzafi et ses aides de camp deviennent de plus en plus persistants. 

En effet, d’après la presse locale, le déroulement de l’enquête au siège de la BNPJ de Casablanca a révélé les liens étroits entre le meneur du mouvement de contestation avec des personnes établies à l’étranger qui le pourvoyaient en argent et en appui logistique.

D’ailleurs, affirme le quotidien Assabah s’appuyant sur des sources proches du dossier, « d’importantes sommes d’argent ont été découvertes dans sa chambre qui servait aussi de QG d’opérations et d’où il enregistrait ses vidéos qu’il diffusait sur les réseaux sociaux ». Les enquêteurs ont procédé, par ailleurs, à l’analyse des données téléphoniques, ce qui leur a permis d’arrêter deux autres complices dans la région de Beni Bouâayache.

Interrogés par d’autres supports de presse arabophones, les parents de Nasser Zefzafi ont nié en bloc ces accusations.

Quoi qu’il en soit, forts de ces éléments à charge, les enquêteurs les ont soumis à l’appréciation du procureur qui a ordonné la prorogation du délai de la garde à vue jusqu’à 96 heures. Après quoi, les prévenus seront transférés certainement à Salé pour comparaître devant le procureur de la Cour d’appel, spécialisée dans ce genre d’affaires.

T.J

 




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page