Les fortunes des maîtresses de hauts responsables marocains passées au crible

Les maîtresses de certains hauts responsables ont accumulé des richesses colossales, selon le quotidien Assabah de ce vendredi. Ces dames sont plus riches que Crésus et l’une d’entre elles est même en possession, en cinq ans, d’une fortune estimée à 180 millions de dirhams. En plus, elle a pu acquérir une belle villa, lieu de sa résidence, qu’elle réserve également à des rendez-vous galants au profit d’hommes d’affaires et de responsables.

C’est grâce aux enquêtes minutieuses des services de contrôle financier que ces fortunes faramineuses ont été découvertes, disséminées en biens immobiliers, en nombreuses voitures de luxe et dans des comptes bancaires bien garnis, précise le journal.

Lesdits services ont été assistés dans cette affaire par des données fournies par d’autres administrations. Entre autres, l’Office des changes, la Direction générale des impôts, l’Agence nationale de la conservation foncière et la Gendarmerie royale.

Les premières investigations ont révélé que les revenus déclarés de ces amantes ne peut, en aucun cas, expliquer le train de vie de nababs qu’elles mènent. Cela suppose aussi que par l’intermédiaire de leurs relations intimes avec certains responsables, elles sont parvenues à tisser d’autres liens avec d’autres personnalités influentes. Résultat des courses, les mises en cause ont touché un sacré pactole et ont largement profité de privilèges, gratifications généreuses et de transactions juteuses.

Larbi Alaoui




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page