Les FAR et la gendarmerie déclarent la guerre aux outils d’espionnage

Les états-majors de la gendarmerie royale et des FAR ont adressé une correspondance à l’Administration des douanes et impôts indirects. Elle concerne l’importation de divers appareils et autres outils d’espionnage, dont des drones, constituant un danger sécuritaire réel.

Ceci, dans le cadre de nouvelles mesures sécuritaires prises pour parer à tout péril ou risque susceptibles de menacer la sûreté et la sécurité des biens et des personnes, rapporte le quotidien Al Masse de ce jeudi 14 juin. Ces mesures visent essentiellement les drones et les outils d’espionnage importés au Maroc, sans autorisation légale, et prévoient de lourdes sanctions à l’encontre des contrevenants.

De même, ajoute que le journal, qu’il a été prévu d’instaurer un formulaire d’importation des appareils précités, comportant une série de conditions et de restrictions. Parmi celles-ci, le nom de la société importatrice, son champ d’action et la destination finale des articles importés.

Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page