Les familles syriennes reçues au siège du CNDH

Les membres des treize familles syriennes qui était bloquées dans le no man’s land séparant les frontières maroco-algériennes au niveau de la ville de Figuig, ont été reçus mercredi soir au siège du Conseil national des droits de l’Homme à Rabat.

Lors d’une conférence de presse, ils ont décrit les dures conditions de leur errance à travers le désert après que les autorités les ont déportées vers la frontière marocaine. Elles n’ont pas manqué d’exprimer leur gratitude au Roi Mohammed VI et au peuple marocain qui les accueille avec tant d’hospitalité et d’humanisme.

A noter que sur instructions royales, les autorités ont permis à ces familles de rentrer au Maroc où elles ont été prises en charge mettant ainsi fin à leur calvaire qui a duré plus de 2 mois.

N.A.F.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Hirak: nouvelle mise au point de la DGAPR

La Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a affirmé que ce qui a été relayé sur "l'existence d'un accord préalable entre la DGAPR et le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH)", à propos des détenus des événements d'Al Hoceima, est "dénué de tout fondement".