Les étudiants en médecine persistent et signent

Les médecins et les étudiants en médecine et en pharmacie réfutent toute relation avec le mouvement islamiste, Al Adl wal ihsane. Ceci, après que celui-ci avait été accusé par l’Exécutif de jeter de l’huile sur le feu concernant les mouvements protestataires et les grèves du secteur médical.

Dans un communiqué, la Coordination nationale des étudiants en médecine assure qu’elle constitue “une instance indépendante qui prend ses décisions après des réunions plénières estudiantines et des discussions sérieuses empreintes d’esprit démocratique”.

De même que la Coordination pointe les menaces du gouvernement à l’encontre de 18000 étudiants. Menaces qui ne pourraient que mener vers une année universitaire blanche et constituant une option gouvernementale ne privilégiant pas la résolution sérieuse des problèmes où patauge le secteur, explique le communiqué estudiantin.

En réponse à l’entêtement des ministères de la Santé et de l’Education nationale, il est donc prévu d’organiser une grande marche nationale de protestations à Rabat et, ainsi, mettre fin au dialogue tant espéré et maintenir le boycott des examens et des cours.

Il est aussi prévu de tenir une conférence de presse, ce lundi, pour expliciter les résultants du boycott, réussi à 100 %, et pour annoncer la date de l’organisation de la marche nationale à Rabat.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

La famille royale célèbre un bel événement lundi prochain

Chaque année, le 26 août est une date importante qui marque le combat sans relâche mené par la princesse en faveur de la préservation des droits des femmes et la préservation de l’intégrité physique, morale et spirituelle des enfants en situation difficile.