Les Emirats Arabes Unis déposent plainte contre Bouachrine

Les déboires du journaliste Taoufik Bouachrine n’en finissent plus. D’après Al Yaoum24, la délégation diplomatique des Emirats Arabes Unis au Maroc a décidé de porter plainte contre le directeur de publication d’Akhbar Al Yaoum.

Le 19 mars, le site avait publié un article accusant les Emirats d’être impliqués dans l’affaire de Bouachrine, poursuivi pour agressions sexuelles et trafic humain.

Ce pays du Khalij ne serait d’ailleurs pas le seul que les écrits du journaliste dérangeaient. Le magazine saoudien Arabi 21 a confié que le ministre saoudien des affaires étrangères Adil Jbira avait clairement affiché son agacement après la publication de certains éditos de Bouachrine.

Il aurait même envoyé une lettre de protestation au ministère des affaires étrangères et de la coopération, annonçant par la même occasion qu’il comptait porter plainte contre le directeur de publication.

Arabi21 a confié, selon des sources anonymes, que les éditos de Bouachrine n’étaient pas au goût de pays du Golfe parce qu’ils critiquaient la politique de certains rois du Khalij fraîchement nommés. Il a ajouté que le journaliste, aujourd’hui derrière les barreaux, a déjà taclé le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane et la politique de son pays en matière de droits de l’Homme.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Marrakech: deux Singapouriennes victimes de vol

La police de Marrakech a arrêté en début de semaine deux individus pour avoir volé deux touristes dans l’ancienne médina de la ville ocre.