Les anti-service militaire dans le viseur de l’intérieur

Les membres de la page Facebook intitulée «Le rassemblement national contre le service militaire» appelant les Marocains à manifester devant le Parlement pour exprimer leur refus quant au rétablissement du système sont surveillés de très près par le ministère de l’Intérieur.

Selon Akhbar Al Yaoum, certains membres ont même décidé de quitter le groupe pour éviter des déboires avec le département d’Abdelouafi Laftit.

A ce propos, l’un des fondateurs de la page, Abdellah Aid, avait confié à Le Site Info que ce «Rassemblement» vise à expliquer les raisons du refus de ses membres, afin de proposer des solutions adéquates capables de satisfaire tous les Marocains.

Et d’ajouter que “Le rassemblement national contre le service militaire” a été créée le 20 août et a rassemblé, depuis le départ, 150 membres. «J’ai été surpris de constater, quelques heures après la création de la page, un grand nombre de demandes d’ajout. La décision de créer cette page est de proposer des alternatives au service militaire, comme l’obligation de l’enseignement», a-t-il expliqué, soulignant que la page vise à mobiliser l’opinion publique et à faire entendre sa voix. «On n’a pas annoncé notre refus juste pour la forme. On l’a fait pour sensibiliser les jeunes et les impliquer dans l’instauration des lois», a affirmé Abdellah.

Le projet de loi relatif au service militaire a été adopté lors d’un Conseil des ministres tenu lundi 20 août. Ce projet fixe la durée du service militaire à 12 mois, pour les citoyennes et les citoyens âgés de 19 à 25 ans.

N.M.

 

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Un méga-complexe pétrochimique verra le jour au Maroc

Un accord pour la construction d'un complexe pétrochimique d’une valeur de près de deux milliards d’Euros au Maroc a été signé, ce mercredi à Sotchi, en marge du Forum économique Russie-Afrique.