L’épouse de Rafik Boubker s’exprime après son interpellation (VIDEO)

L’acteur marocain Rafik Boubker a été placé en garde à vue, ce mardi, dans le cadre d’une enquête ouverte par la police judiciaire de Casablanca, sous la supervision du parquet compétent, suite à la diffusion d’une vidéo dans laquelle il tient des propos blasphématoires.

Quelques instants avant son interpellation, l’acteur avait diffusé une vidéo sur son compte Instagram dans laquelle il présente ses excuses aux Marocains, affirmant avoir tenu ces propos alors qu’il était dans un “état anormal”. “Je retire ces propos, je suis musulman de père en fils”, a-t-il dit.

Au micro de Le Site Info, son épouse a apporté des éclaircissements au sujet de cette affaire qui défraie la chronique ces dernières heures. « Mon mari et moi présentons nos excuses aux Marocains. Rafik, en compagnie de quelques amis, n’était pas dans son état normal », a-t-elle déclaré.

Et d’ajouter: « Rafik est quelqu’un de gentil. Il est musulman et n’a pas délaissé la prière pendant le Ramadan. Il a même inculqué les bases de ce pilier de l’Islam à ses enfants. Rafik aime les gens et a pour habitude de faire le bien autour de lui ».

Rappelons que la DGSN a annoncé, ce mardi soir, que « le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a ouvert une enquête préliminaire, sous la supervision du parquet compétent, pour déterminer les actes criminels attribués à un acteur marocain (Rafik Boubker, ndlr) qui avait tenu, dans une vidéo, des propos injurieux sur l’Islam et porté atteinte à la sacralité du culte ».

Dans un communiqué, la DGSN indique que « les services chargés de la veille informatique ont constaté un contenu numérique relayé sur les réseaux sociaux montrant le suspect, qui était dans un état anormal, tenant des propos blasphématoires contre l’Islam et portant atteinte à la sacralité du culte ».

Le communiqué ajoute que « les services de la Sûreté nationale ont reçu nombre de plaintes de la part de plusieurs citoyens à propos des mêmes actes criminels, ce qui a nécessité l’ouverture d’une enquête judiciaire ».

« Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire ordonnée par le parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de ces actes criminels et déterminer les complices ayant filmé ce contenu numérique via des systèmes informatiques », conclut la DGSN.

Depuis lundi, Rafik Boubker se retrouve au coeur d’une nouvelle polémique sur les réseaux sociaux. En effet, dans une vidéo qui fait actuellement le tour de la Toile, l’acteur, entouré de quelques amis, a tenu des propos “insultants” sur la religion musulmane, selon bon nombre d’internautes.

Si certains sont allés jusqu’à appeler à ce que Rafik Boubker soit arrêté et jugé pour “atteinte aux sacralités” et “manque de respect à l’islam”, d’aucuns ont défendu le droit de l’acteur de s’exprimer librement.

M.S.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

L’acteur Rafik Boubker adresse un message à ses fans (PHOTO)

A quelques jours du début de son procès, Rafik Boubker a adressé un message à ses fans. Sur son compte Instagram, l’acteur a réitéré ses excuses aux Marocains après la vidéo dans laquelle il tient des propos blasphématoires.